Ambroise Thomas

Thomas, Ambroise

compositeur (1811-1896). Lettre autographe signée. S. l. 2p In-8 (30 lignes environ).
$ 295 / 250 € (45097/BN31169)

Belle lettre à Léon Escudier, concernant un article paru dans le dernier numéro de la France musicale, à propos de la "démission de chef d'orchestre donnée par Mr Tilmant ainé [qui dirigea plusieurs première de Thomas, notamment de Mignon] à la Société des Concerts du Conservatoire" (futur Orchestre de Paris). L'article dit que onze concurrents "n'ont pas tardé à surgir" et la société n'a su faire son choix, renvoyant la décision à plus tard. Cet article donne la liste des concurrents, parmi lesquels se trouve, à son grand étonnement, Ambroise Thomas "n'ayant en aucune façon sollicité l'honneur de cette candidature".

Il demande à Escudier d'insérer sa lettre dans le prochain numéro pour rectification. - 2 petites déchirures marginales. Ancienne collection Charles Vincens..

buy now

Thomas, Ambroise

Komponist (1811-1896). Eigenh. Brief mit U. Paris. 1½ SS. auf Doppelblatt. Gr.-8vo.
$ 259 / 220 € (935914/BN935914)

An einen Monsieur le Baron mit der Ankündigung der Aufführung einer Symphonie von Beethoven. - Auf Briefpapier mit gedr. Briefkopf des Conservatoire National de Musique et de Déclamation.

buy now

Thomas, Ambroise

Komponist (1811-1895). Eigenh. Brief mit U. ("Ambroise Thomas"). O. O. 1 S. auf Doppelblatt. 8vo.
$ 295 / 250 € (79016/BN50617)

Empfehlungsschreiben für einen Herrn Cosset an eine nicht namentlich genannte Empfängerin: "Je sais que Mr Cosset doit se présenter chez vous, il vous expliquera le but de sa visite. - Je serais heureux de vous voir accueillir favorablement sa demande [...]". - Mit Spuren von früherer Montage und Sammlernotizen in Blei; gefaltet.

buy now

Thomas, Ambroise

French composer (1811-1895). Autograph letter signed. N. p. 8vo. 1 p.
$ 283 / 240 € (82740/BN54035)

To the engraver François-Augustin Bridoux (1813-92), apologizing for being unable to attend a dinner: "Je me suis engagé à dîner demain Jeudi chez mon frère, avec plusieurs amis auxquels il a voulu me réunir. Je serai donc privé cette foi du plaisir d'être du vôtre [...]". - Thomas and Bridoux met in Rome after they both had won the Prix de Rome in 1832 and 1834 respectively and resided for several years in the Villa Medici. The letter bears witness to a long-lasting friendship between the two men. - On mourning paper. With traces of former mounting and several minor tears.

buy now