François-Joseph Talma

Talma, François-Joseph

Schauspieler (1763-1826). Eigenh. Brief mit U. O. O. u. D. ½ S. auf Doppelblatt. 8vo.
$ 348 / 320 € (942257/BN942257)

An einen nicht namentlich genannten Freund mit der Einladung zu einer Abendgesellschaft: "J'ai passé hier chez toi, mon ami, pour te rendre une visite en forme de t'inviter à venir diner avec nous vendredi prochain, 12 du présent mois. Corvisart, Gerard, Tourton, Madame Bellegarde, Grassini & un [...] celebre Mr. [...], et nous comptons sur toi. ne vas pas avoir quelque ridicule engagement parce que nous ne recevons aucune excuse! à vendredi donc [...]." - In scherzhaft strengem Ton lädt François-Joseph Talma den Empfänger zu einem überaus prominenten Abendessen ein.

Bei den identifizierbaren im Brief erwähnten Persönlichkeiten handelt es sich um Napoleons Leibarzt Jean-Nicolas Corvisart, den Porträtmaler François Gérard und die Altistin Giuseppina Grassini, die Affären mit Napoleon und Wellington hatte. François-Joseph Talma war einer der berühmtesten Schauspieler seiner Zeit und ein Favorit Napoleon Bonapartes, den er oft in Europa begleitete. - Knittrig und leicht braunfleckig; mit mehreren Nadellöchern und Sammlernotizen..

buy now

Talma, François-Joseph

French actor (1763-1826). 2 autograph letters signed. Paris and London. 4to. Together (2½+2½ =) 5 pp. on 2 bifolia. With autograph address verso.
$ 1,032 / 950 € (82673/BN53962)

Amicable correspondence from his early career to John de Bossey, who stayed with Talma's father in London, later with Talma in Paris. - Reflecting on Jean-Balthazar d'Adhémar (1736-90), who will continue to serve as French ambassador in London, which destroys Talma's own plans to go to Smyrna as consul, hence turning to theatre instead, and hoping to obtain a letter of recommendation to present to Emmanuel Félicité de Durfort (1715-89), the director of the Comédie Française: "Vous savez sans doute que Monsieur le Comte d'Adhemar continue toujours son ambassade, de moins c'est ce qu'on ma positivement affirmé ici.

Ainsi voilà tous nos projets detruits. Mon consulat à Smirne et ma sous lieutenance de hussard à tous les diables, c'est bien dommage en vérité car je crois que le bonnet et la cravate noire au sixième bouton ne m'auraient été point mal du tout [...] J'ai besoin d'un lettre pour le Marechal de Duras ou qelqu'un qui me recommande vivement à lui. N'auriez vous personne de connaissance à Paris qui pût me rendre ce bon office? [...]" (Paris, 12 Dec. 1785). - About his sister Anne-Euphrosine being sent to London, with the correction of a book title he asks him to buy, thanking for the letter of recommendation to Durfort that he is impatiently awaiting, and about a possible engagement of the actor Maurice-François Rochet, known as Volange (1756-1808), in London: "Mille remerciements d'avance pour votre lettre, pour le Marechal Duras. Je l'attends avec impatience [...] Volange est sur le point de s'engager pour d'autres villes [...] Si on avait 50 louis à donner à Volange pour son voyage, je crois, en vérité, qu'il partirait. L'envie d'aller à Londres le poignarde [...]" (Paris, 16 Jan. 1786). - Includes an ALS by Edward Hamilton to John de Bossey's father, discussing John's struggle to make his way in London, where he is staying with Talma's father, whom he cannot pay, as his father will send him neither money nor recommendations: "Il est chez Talma, le plus honnête des hommes [...] Vous le savez ici 2 Ans, dans la misère, le chagrin, l'humiliation, ne demandant que travailler. Et vous ne lui envoyez ni argent ni recommendation, ni vous n'agissez pour lui en aucune façon [...]" (London, 27 March 1786, 4to, 6½ pp. on 2 bifolia). - Slight marginal flaws..

buy now