Marie-Louise Pailleron

Pailleron, Marie-Louise

French writer (1872-1951). Autograph letter monogrammed "M. L." and autograph quotation signed. N. p. 22.08.1925. 8vo and oblong 8vo. Altogether 4 pp. With a clipping from autograph envelope.
$ 208 / 200 € (82587/BN53761)

Sarcastic but jovial letter to the novelist and literary critic André Beaunier (1869-1925) concerning criticism of Pailleron's "Voltaire au faubourg Saint-Germain" by the philosopher Julien Benda and private matters: "J'ai été très contente de lire l'article Benda avez vous reçu des nouvelles de ce philosophe? Est-il satisfait? Vous avez hier jeté 99 pierres dans son jardin avec cette phrase: 'Ce n'est pas que de compiler et ne p. l'analyse au bout du compte' et 'Il distingue en effet nos Sensations et nos Emotions etc - 'Mais quoi? Il doit être fort heureux quand même et l'article est délicat et charmant.' Qu'en dit l'abbé?' Pardon! Je veux dire 'Qu'en dit Doumie?'.

Je devais être rentrée depuis longtemps mais il faisait si beau que j'ai un peu prolongé, et puis j'avais un balcon à remplacer; vous savez par expérience qu'un balcon en entraîne un autre... aussi j'ai voulé profiter du temps adorable que nous avons pour finir les préparations de l'hiver - mon dernier invité d'ailleurs, n'est parti que le 14 - c'était J. Boulenger (J'ai vu cet été la jolie Laclos qui m'a parlé de vous avec grand plaisir) Au milieu de tant cela j'ai eu très peu de vos nouvelles ... Momentanement je commence à recevoir des livres, et a sentir que S. Germ[ain] serait mieux en volume que Manuscrit. Comment appelez vous cela? Est-ce une Sensation, une emotion? Une Impression? - de l'emulation? Ce S. Get [?] actuellement raboté et soumis à un régime de patinage, et de notes. Helás il-y en a - Enfin il faut sa toilette, j'espère que bientôt il peuve sentir seul - quel mal il m'a donné - Ah! les cordes [?] du 17siècle je les connais! et je peux vous dire qu'elles sont ecœurants d'ailleurs. - Je voudrais bien apprendre à mon retour - la semaine prochaine je pense - qu'Irène a une sœur et qu'elle se fait entendre cet hiver? [...]". - Pailleron playfully taunts Benda and shows great intimacy with Beaunier, who had been an editor and critic at "Revue des deux mondes" and "L'Écho de Paris". The novel "Voltaire au faubourg Saint-Germain" was published in 1925. - Sardonic humor also characterizes the charming quotation by Pailleron: "La douceur des femmes plaît aux hommes. Ils la prennent pour de la soumission et c'est une chise infiniment comique" ("Men enjoy the placidity of women. They take it for submission and that is an infinitely comical thing"). - Letter on stationery with embossed monogram. All autographs with traces of former mounting. Well preserved..

buy now

Pailleron, Marie-Louise

French writer (1872-1951). 3 autograph letters signed. N. p. 4to. and 8vo. Altogether 4½ pp.
$ 291 / 280 € (82872/BN54242)

Three charming letters in Pailleron's typical style, concerning corrections and new work. In the dated letter from 18 February 1915, Pailleron thanks the recipient for his annotations to a text, announcing that she took up all suggestions except for changing some "savoury" citations: "Merci Mille fois, mais c'est trop! Vous avez lu avec trop d'attention et vous vous étes donné trop de peine! Je le vois à vos petites notes, qui sont toutes si justes! Je n'avais pas corrigé, depuis [?], cependant, les citations de la Belle dame ni celle de Henri Henne? Ces dernières surtout me semblaient savoureuses - J'ai donc suivi vos conseils [...]".

- In a letter that can be dated around 1919/20, Pailleron announces three chapters on Georges Sand and Alfred de Musset very likely from her 1920 book "La Revue des Deux Mondes et la Comédie Française" for the recipient to read (or skim): "Je porte à la poste le même temps que cette lettre les 3 chapitres Musset G. Sand dont j'ai parlé hier - le 4me n'est pas recopié mais nous avons le temps. Lisez les, parcourez les, et dites moi s'ils sont intéressants (je ne sais plus). Ensuite ils seront remis à qui vous savez. [...]". - The third letter, dated 29 November, contains enthusiastic praise for the unidentified recipient: "L'idée était exquise de délicatesse le mystère touchant le tout enfin digne de ce que vous faites toujours! J'ai chargé votre charmante femme de toute ma reconnaissance pour vous mais, j'ai encore besoin le soin de vous dire merci de tout cœur [...]". - One letter on stationery with embossed monogram and another on stationery with mourning border. All letters with traces of former mounting. Two minor tears..

buy now