Julius Martow

Martow, Julius

russischer Politiker und Sprecher der Menschewiki in der Sozialdemokratischen Arbeiterpartei Russlands (1873-1923). Eigenh. Brief m. U. Berlin. 8vo. 2 pp.
$ 9,665 / 8.500 € (61360)

An Jean Longuet, den Enkel von Karl Marx): „[…] Ignorant l’adresse exacte d’Anatole France je vous prie au nom de Maxim Gorki faire parvenir à celui-là (le plus tôt possible) les documents ci-joints, dont l’importance politique ne vous échappera pas. Avant de le faire, faites copier les deux lettres pour les insérer au Populaire selon le vœu de Gorki qui tient à ce qu’en France son appel ait sa première apparition dans notre journal. Vous pouvez publier les deux lettres le même jour que A.

France les aura reçues. Le sort des soc. Révolut (Les 47 socialistes-révolutionnaires jugés à Moscou) paraît être décidé par le com. Central (comité central) des bolchévistes malgré que les communistes érangers (Zetwin, Souvarine) paraît-il, s’efforcent d’empêcher l’exécution. Mais leur opposition doit être assez faible et les bolchévistes ont déjà un plan arrêté pour la mater : Le tribunal prononcera le verdict de mort contre 22 accusés dont quelques femmes et après quelques jours d’angoisse et des démarches des éléments « libéraux » de la Troisième (Internationale communiste) on annoncera que 17 personnes furent graciées et qu’il n’y a que cinq (les noms me sont déjà communiqués) dont une femme, qui furent exécutés. Ainsi une démarche énergique d’A. France avec qui on compte toujours à Moscou pourrait peut-être encore peser sur la balance dans un sens inverse […]“ - Julius Martow, der aus einer jüdischen Familie stammte, begründete 1895 zusammen mit Lenin den Petersburger Kampfbund zur Befreiung der Arbeiterklasse, eine der ersten politischen Arbeiterorganisationen in Russland. Im Dezember 1895 wurde er als Mitglied des Kampfbundes verhaftet und war zwischen 1897 und 1900 im sibirischen Turuchansk in der Verbannung. Im Dezember 1900 wurde er Mitbegründer der Zeitung der SDAPR, Iskra (dt. Der Funke) und gehörte ihr bis 1901 als Redakteur an. Er emigrierte 1901. Ab 1903 war Martow Sprecher der Menschewiken in der Sozialdemokratischen Arbeiterpartei Russlands (SDAPR), einer Fraktion, die im Gegensatz zur Fraktion der Bolschewiki auf repräsentative Demokratie und Reformen statt einen revolutionären Umsturz setzten. Während der russischen Revolution 1905 war Julius Martow einer der Führer des Arbeiterrates. 1907 ging er erneut ins Exil, um von 1917 bis 1920 noch einmal in Russland zu leben. Nach einem Streit mit Lenin über die Ausübung von staatlichem Terror verließ er Russland endgültig. Die Politik der Bolschewiki kritisierte er als „Diktatur einer Minderheit“..

buy now

Martow, Julius

Politiker und Sprecher der Menschewiki in der Sozialdemokratischen Arbeiterpartei Russlands (1873-1923). Autograph letter signed. Berlin. 2 SS. auf Doppelblatt. 8vo.
$ 9,665 / 8.500 € (73052/BN47317)

To Jean Longuet, the grandson of Karl Marx: "Ignorant l'adresse exacte d'Anatole France je vous prie au nom de Maxim Gorki faire parvenir à celui-là (le plus tôt possible) les documents ci-joints, dont l'importance politique ne vous échappera pas. Avant de le faire, faites copier les deux lettres pour les insérer au Populaire selon le vœu de Gorki qui tient à ce qu'en France son appel ait sa première apparition dans notre journal. Vous pouvez publier les deux lettres le même jour que A.

France les aura reçues. Le sort des soc. Révolut (Les 47 socialistes-révolutionnaires jugés à Moscou) paraît être décidé par le com. Central (comité central) des bolchévistes malgré que les communistes érangers (Zetwin, Souvarine) paraît-il, s'efforcent d'empêcher l'exécution. Mais leur opposition doit être assez faible et les bolchévistes ont déjà un plan arrêté pour la mater : Le tribunal prononcera le verdict de mort contre 22 accusés dont quelques femmes et après quelques jours d'angoisse et des démarches des éléments 'libéraux' de la Troisième (Internationale communiste) on annoncera que 17 personnes furent graciées et qu'il n'y a que cinq (les noms me sont déjà communiqués) dont une femme, qui furent exécutés. Ainsi une démarche énergique d'A. France avec qui on compte toujours à Moscou pourrait peut-être encore peser sur la balance dans un sens inverse […]". - Together with Lenin, Julius Martov founded the League of Struggle for the Emancipation of the Working Class in 1895, one of the first Russian workers' organizations. Arrested in December 1895, he was banished to Siberia from 1897 and 1900. In December 1900 he co-founded the party journal "Iskra" ("Spark"), which he edited until 1901, when he emigrated to Germany. From 1903 onwards Martov served as leader of the Mensheviks in the Russian Social Democratic Labour Party; his faction advocated reforms and a representative democracy, rather than the revolution favoured by the Bolsheviks. During the Revolution of 1905 Martov was a leader of the workers' Soviet; in 1907 he once more went into exile, only to return to Russia once more from 1917 to 1920. After a fierce altercation with Lenin over the Red Terror he turned his back on Russia for good, criticizing Bolshevist politics as the "dictatorship of a minority"..

buy now