Marie Laurencin

Laurencin, Marie

Peintre, graveur et illustrateur française (1883-1956). Lettre autographe signée ("Votre Marie"). [Paris. 3 pp. in-12. Enveloppe affranchie "Jean Denoël, aux bons soins de Madame Jay Gould - La Vigie -Juan-les-Pins".
$ 2,257 / 2.000 € (48962/BN33120)

Marie Laurencin s'adresse à Jean Denoël, le secrétaire et intime de la mécène américaine Florence Gould: "Merci pour l'envoi de l'article. | Je n'ai pas reçu le journal. | Il fait épaissement chaud. Suzanne va à moitié (Foie) | Pour Opéra et Bénédictines Monsieur Parinaud du même avis que moi. | N'a rien fait | Nous n'y sommes pas allés De ce côté éviter gaffe | Elles veulent bien du photographe pour cartes postales | La ville entière est au courant des 64 bougies. | Ce sera très diversement raconté.

| J'ai la version de Marcel par téléphone | Sentiment - honorabilité | La fiancée a pleuré. Il y avait R. Nimier | Mais ce n'est pas Marcel qui me l'a dit - déjà | Tout à l'heure je vais aller voir Enfants du Paradis à la Pagode | Pour la seconde fois | L'autre il y a si longtemps | Peut-être dans la soirée Rose Adler | Porter un livre par le 86. | Je ne suis pas en liesse d'écrire. | Et pourtant la machine n'est pas déréglée [...]". - André Parinaud (1924-2006). Agrégé de philosophie. Journaliste (à Combat, L'Aube, La Parisienne, Arts), il est surtout connu pour les entretiens radiophoniques qu'il fit de Céline, Sartre, Dali, Léautaud, Malraux, etc. - Marcel Jouhandeau publia une monographie sur Marie Laurencin en 1928. Ressuscité littérairement par Roger Nimier dans les années cinquante, Jouhandeau devint un figure des mondanités littéraires du moment. - La Pagode: salle de réception construite en 1896 par l'architecte Alexandre Marcel, pour le directeur du Bon Marché, Fr.-Emile Morin. Elle devint dans les années 1930 une salle de cinéma, classée Monument historique en 1990..

buy now

sold

 
Laurencin, Marie

Eigenh. Brief mit U. („Marie“) und ganzseitiger Handzeichnung.
Autograph ist nicht mehr verfügbar

Marie Laurencin (1885–1956), French painter. Autograph letter signed („Marie“), including a full-page hand drawing. [Paris], n. d. 3 pp. on double leaf. Small 8vo. – To one Paule: „Merci de toutes vos gentillesses. J’ai l’impression d’aller mieux. Les rhumes on ne peut voir tomber la neige sans que la gorge vous fricotte. Suzanne a eu une bonne crise foie sincerite couchée avec bouillotte. Elle est si semblable à un enfant que ce (2) matin elle trottine dans la maison – comme si de rien n’était. Bien affectueusement à vous deux, mes chers Paule et Freddo, votre Marie – […] on tous doit beaucoup de sous“. – On the adjoining page, Laurencin has added a full page crayon and pencil sketch of a woman in an elaborate headdress. Scattered toning and soiling, otherwise fine condition.


Laurencin, Marie

E. Brief mit U.
Autograph ist nicht mehr verfügbar

Marie Laurencin (1885-1956), franz. Malerin. E. Brief m. U., o. O. [Paris], 26. Januar 1951, 2 Seiten 8°. Doppelblatt. Mit e. Umschlag mit Absenderangabe. An J.S. Morton in New York. „Quel joli titre. Votre artiste adorée! Rosamonde est arrivée ... Suzanne ne vous a pas écrit pourles bas Nylon. Elle est ravie mais paresseuse pour écrire ...“- Mit einer kleinen Verzierung unterhalb der Unterschrift.