Johan Barthold Jongkind

Jongkind, Johan Barthold

peintre (1819-1891). Lettre autographe signée, au marchand d’art parisien, Pierre-Firmin  Martin. Rotterdam. 8vo. 3 pages.
$ 8,869 / 7.800 € (44900)

Superbe lettre du jeune peintre (transcrite, ci-après, avec les fautes d’orthographe de Jongkind). « Mon bon Martin, J’ai reçu hier soir votre lettre du 28, et je vous remercie pour l’envoye de cents francs. Je suis heureux par le succes et de tout ce que vous dit, et que mon tableau, les patineurs plaise tant ; je vous remercie aussi pour la nouvelle que M. Marchand a reçu mon tableau, il m’a pas encore écrit. Maintenant je travaille à un autre tableau des patineurs effet d’hiver et lequelle tableau je vous annonce par celle-ci, je vous l’envoyerai lundi prochain ainsi qu’il sera arrivé à votre adresse mardi ou mercredi.

Et je vous prie comme d’habitude de me donner tout de suite la nouvelle de la bonne réception. Mon bon Martin, si vous pouvez m’envoyer l’autre cents francs vers 10 mai vous m’obligerai beaucoup. En attendant mon noble ami aussi je ne peux pas vous dire la chose agréable car mon esprit est souffrant ou plutot on me fait beaucoup souffrir, sans que je peut faire des reproches. Il faut espéré que le bon Dieu me soutiendra vies à vies de toutes ce que j’éprouve. Maintenant je termine celle ci et je souhaite de toutes cœur que votre santé soit bon et bon succès dans les affaires. Mes compliments svp à tous bons amis et croyez bien que je suis toujours votre reconnaissant ami Jongkind. Rotterdam 30 avril 58. Je commence avoir le vive désir pour retourné en France et pour revoir mes vraies amis, cependant j’attendrai encore un peu. Jongkind obtiendra une médaille de seconde classe en 1858 au salon de Dijon. C’est en avril 1860 qu’il fit son retour en France..

buy now

Jongkind, Johan Barthold

peintre (1819-1891). Lettre autographe signée à Eugène BOUDIN. Le Havre. 8vo. 2 pages.
$ 10,802 / 9.500 € (44919)

Superbe lettre du peintre aquarelliste (transcrite, ci-après, avec les fautes d’orthographe de Jongkind), aux prémices de ses relations avec Monet et Boudin. « Mon bon ami Boudin, Je suis arrivé sain et sauf avec Madame au Havre. Le voyage de Trouville par le bateau vapeur a été fait sans aucune aventure. Je m’empresse donc aujourd’hui pour vous dire quelques mots. C’est que Madame et moi vous sont infiniment reconnaissant pour votre bonne amitié et il me restera toujours un souvenir agréable ces deux jours que nous avons passer ensemble à Trouville.

Si vous avez l’intention de venir au Havre et le temps vous permettra de venir chez nous ayez la bonté de nous prévenir – pour que nous serons pas sorti. Je pense toujours de rester encore dix ou quinze jours au Havre. En attendant recevez l’assurance que je vous souhaite bonne santé et prospérité de votre ami Jongkind. » - C’est lors de son séjour à Honfleur, en 1862, que Jongkind se lia d’amitié avec Boudin puis avec Claude Monet, qui reconnaitra ces deux peintres comme ses maîtres, disant de Jongkind : « C’est à lui que je dois l’éducation définitive de mon oeil. ». Jongkind gardera une grande influence sur le travail de Boudin et Monet. Jongkind vivait depuis deux ans avec Joséphine Fesser, elle aussi peintre et originaire de Namur..

buy now

Jongkind, Johan Barthold

peintre (1819-1891). Lettre autographe signée. Paris. 8vo. 3 pages. Adresse au dos, cachet de cire rouge. fente en marge et petite déchirure ne nuisant pas au texte.
$ 8,869 / 7.800 € (47034)

Peintre un peu oublié aujourd'hui, Jonkind est cependant souvent considéré comme l'un des fondateurs du mouvement impressionniste. En 1863, il expose au Salon des Refusés. Jonkind remercie ici pour l'envoi d'un catalogue d'exposition : 'J'ai reçu hier le catalogue de l'exposition de Bordeaux . (..) je reconnais dans le catalogue beaucoup de noms de peintre, autant français que étranger. En attendant, je ne doute pas que vous avez choisi de mes tableaux lesquelles vous avez cru le plus heureux '(sic).

buy now