Jules Favre

Favre, Jules

frz. Politiker (1809-1880). Eigenh. Brief mit U. Grandmont par Levroux indre. 30.10.1871. 10 Zeilen 12mo (105:135 mm).
$ 152 / 140 € (940778/BN940778)

An einen unbekannten Empfänger mit der Mitteilung, dass er keine voreiligen Schritte setzen wolle und in etwa zehn Tagen nach Paris kommen werde, wo man sich dann besprechen könne: "Merci, mon cher monsieur, n'insistez plus je désire ne provoquer aucun débat et ne me heurter à aucune observation. je serai à paris dans une dixaine de jours et vous en donnerai de suite avis pour que vous ayés la bonté de me donner ce qui ne peut nous être refusé.- votre bien sincèrement dévoué [...]".

- Der Brief wurde wenige Monate nach Favres Ausscheiden aus der Regierung Dufaure unter Präsident Thiers am 12. August 1871 verfasst. Als Außenminister hatte Jules Favre die Friedensverhandlungen im Deutsch-Französischen Krieg mit Bismarck geführt und den von ihm selbst als Schmach empfundenen Frieden von Frankfurt (10. Mai 1871) zu verantworten. Nach dem Austritt aus der Regierung blieb Favre Abgeordneter für das Département Rhône in der Assemblée nationale. Jules Favre besaß ein bürgerliches Haus (oft als "chateau" bezeichnet) an einem Ort, genannt "Prieuré de Grandmont" in der Nähe von Levroux (Indre). - Auf Briefpapier mit schwarzem Trauerrand..

buy now

Favre, Jules

French politician (1809-1880). Autograph manuscript. No place. 4to. 5 pp. (4 of which mounted on paper).
$ 489 / 450 € (82852/BN54220)

Article published in the "Journal officiel" on 8 March 1871, concerning the Armistice of Versailles that came into effect on 28 January 1871 and brought to an end the active phase of the Franco-Prussian War: "Au moment où vont s'ouvrir les négociations qui nous conduiront à la conclusion d'un traité de paix définitif, chacun de nous doit se pénétrer de la gravité de notre douloureuse situation et de l'importance capitale des pénibles devoirs qu'elle nous impose. Nous traversons une des plus cruelles épreuves qui puissent être infligées à une nation.

Nous ne pouvons nous en sauver que par le bon sens et la ferme volonté d'en finir avec les faiblesses et les chimères. Après avoir follement abdiqué au profit d'un pouvoir infatué de lui-même, la France a reconnu trop tard qu'elle était menée à l'abîme; maintenant qu'elle y est tombée; c'est en elle seule qu'elle doit chercher la force qui l'en tirera […]". The signatories were Jules Favre, foreign minister in the provisional Government of National Defence, for the French, and Otto von Bismarck, chancellor of the newly established German Empire, for Prussia and her allies. The suspension of hostilities initially lasted until 19 February, when it was extended through 26 February, when a preliminary peace treaty was signed, also at Versailles. The definitive Treaty of Frankfurt was signed on 10 May. Although technically an armistice, the military position of France at the time and the terms were such that it was de facto a conditional surrender by the vanquished to the victors. - With some notes and corrections; traces of a seal, some browning..

buy now

Favre, Jules

French politician (1809-1880). Autograph letter signed. Rue St. Honoré (Paris). 8vo. 1 p. on bifolium.
$ 489 / 450 € (87188/BN57639)

To one of the directors and thus highest administrators at the Ministry of Justice with a request on behalf of a friend: "Il y a déjà quelques semaines qu'un camarade de province m'a prie de faire au ministère de la Justice une démarche pour savoir ce qui pourrait entraver la nomination d'un Monsieur Matthieu qui a acheté une charge de notaire à Angoulême. Dans le cas où cette affaire ne serait pas finie ou présentait quelque difficulté, je vous serais infiniment obligé de vouloir bien me donner une audience pour que j'en puise conférer avec vous".

- Jules Favre had stepped down from all political functions following the coup d'état of Napoleon III in 1851 and returned to his legal profession. As a lawyer, he famously defended Felice Orsini, the Italian revolutionary who tried to assassinate Napoleon III on 14 January 1858 and was executed on 13 March of that year. In April 1858 Favre was elected as one of only five oppositional republican deputies to the legislative assembly. - Traces of folds..

buy now