Jean Dubuffet

French painter and sculptor, 1901-1985

Dubuffet is perhaps best known for founding the art movement Art Brut, and for the collection of works – Collection de l'art brut – that this movement spawned. He enjoyed a prolific art career, both in France and in America, and was featured in many exhibitions throughout his lifetime. Dubuffet's art primarily features the resourceful exploitation of unorthodox materials. Many of Dubuffet's works are painted in oil paint using an impasto thickened by materials such as sand, tar and straw, giving the work an unusually textured surface. Dubuffet was the first artist to use this type of thickened paste, called bitumen

Source: Wikipedia

Dubuffet, Jean

sculpteur et plasticien (1901-1985). Typed letter signed. N. p. 8vo. 1 page.
$ 2,856 / 2.500 € (44364)

Dubuffet, Jean, peintre (1901-1985). L.T.S. adressée à sa « chère amie Florence gracieuse » [Florence Gould ?]. Mercredi 30 juin [1948]. 1 p. in-8. Portrait par KURT WYSS. Jean Dubuffet dans son atelier. Cycle de « L’Hourloupe ». Tirage argentique d’époque. Tampon du photographe au dos.Importante lettre dans laquelle il annonce la constitution de sa Compagnie de l’Art Brut « à forme non commerciale », avec Jean Paulhan, André Berton, H.P. Roché, Charles Ratton et Michel Tapié.

« On a rendez-vous demain chez le notaire justement pour constituer ça. On va quitter le sous-sol Drouin et s’installer dans un joli pavillon que Gaston Gallimard met gentiment à notre disposition (…). C’est dans ce pavillon que Mr. Bailby donnait naguère ses fêtes. Eh bien à notre tour d’y donner les nôtres ». Il ajoute : « On a décidé de faire ainsi notre petite affaire sans capital, sans bailleurs de fonds, sans fonds. Pas besoin de fonds ; activité purement spirituelle, désintéressée, exempte de tout acte qui puisse avoir aucun caractère commercial ; n’est-ce pas que c’est mieux ainsi ? Ça me met mieux à l’aise ».En 1947, la collection de Dubuffet est présentée au Foyer de l’Art Brut, dans lessous-sols de la galerie René Drouin, à Paris. En 1948, la Compagnie de l’Art Brut est fondée à Paris. Elle rassemble, autour de Dubuffet, des personnes comme André Breton, Jean Paulhan et Michel Tapié. En 1951, André Breton démissionne de la Compagnie de l’Art Brut, qui est dissoute la même année. La collection part ensuite en 1951 aux États-Unis où le peintre-collectionneur Alfonso Ossorio, ami de Dubuffet, se propose de l’héberger dans sa propriété d’East Hampton. Elle revient à Paris en 1962, dans un hôtel particulier de la rue de Sèvres, où elle est présentée sur quatre niveaux. La Compagnie de l’Art Brut est alors reformée. En 1971, désireux d’assurer un statut public à sa collection, Jean Dubuffet en fait don à la ville de Lausanne..

buy now

Dubuffet, Jean

French painter and sculptor (1901-1985). Portraitphotographie mit eigenh. Unterschrift „Dubuffet“ bildseitig. Paris [Poststempel]. 135 : 85 mm. 1 p.
$ 3,999 / 3.500 € (74482)

Originalphotographie, die den Künstler zusammen mit dem franz. Schriftsteller Georges Limbour (1900-1970) zeigt. Von Dubuffet bildseitig mit „Dubuffet“ und „Limbour“ bezeichnet. - Rückseitig adressiert an den belgischen surrealistischen Dichter,Schauspieler und Kunsthändler Geert van Bruaene (1891-1964): „Mon bon petit Geert je pars demain pour l’Allemagne mais pas avec la charmante Rachel Baes hélas mais sons elle parce qu’il fait froid en Bavière“. Zusätzlich mit einigen Zeilen von Rachel Baes.

- Rachel Baes (1 August 1912 – 8 June 1983) was a Belgian surrealist painter. The growth of the women's movement in the late 20th century led to renewed interest in women artists and brought greater appreciation of her work. In 2002 the Koninklijk Museum in Antwerp featured Baes and Jane Graverol in an exhibition: voor Schone Kunsten. In 1929, at age 17, Baes achieved her first recognition as an artist when she exhibited works at the Salon des Indépendants in Paris. There she was one of the members of the Surrealist group around René Magritte. She came to know André Breton, Jean Cocteau, Max Ernst, Georges Bataille, Irène Hamoir, and Paul Éluard..

buy now

Dubuffet, Jean

French painter and sculptor (1901-1985). Photographie einer seiner Arbeiten mit rückseitiger Annotation, Widmung und Unterschrift. Paris. 220 : 170 mm.
$ 3,999 / 3.500 € (74483)

„LE TRIBUNAL | (Portraits de René Bertelé, Jean Paulhan et Geert van Bruaene) peint en mars 1950 | souvenir affectueux au cher Geert | de son ami | Jean Dubuffet | Paris 7 aout 1950“. - An den belgischen surrealistischen Dichter,Schauspieler und Kunsthändler Geert van Bruaene (1891-1964).

buy now

Dubuffet, Jean

French painter and sculptor (1901-1985). Lettre signée dactylographiée adressée Alecto de Londres. Vence. 4to. 1 p.
$ 2,856 / 2.500 € (47191/BN31935)

À propos du jeu de cartes qui doit être édité par la maison Alecto. Dubuffet juge excellente la maquette du spécimen mais précise que si l'impression se fait sur un papier rapporté et non sur la carte elle-même, il faudra veiller à la qualité du collage: "[...] Dans le specimen en question il y a une feuille collée sur le dos propre de la carte, et le collage n'est pas bon (la feuille de papier rapportée se décolle, ne tient pas bien collée; et aussi alle se plisse et se marque de cassures quand on tord un peu la carte; d'ailleurs ce collage a tendance à donner à la carte un peu de courbure).

Je ne sais si vous envisagez d'imprimer sur le dos même de la carte (ce qui serait sûrement préférable) ou bien de procéder comme pour ce specimen, en contre-collant une feuille de papier rapportée au dos la carte. Dans ce cas il faudrait étudier très soigneusement la nature de la colle à employer, afin d'obtenir un collage très solide, et qui n'ait pas cette conséquence de courber un peu la carte. Il est évidemment important que les cartes soient parfaitement planes, bien exemptes de courbure. A part cet inconvénient dû au collage, je suis maintenant très content avec ce dos des cartes; il me semble qu'il fait très bon effet; êtes vous de mon avis? [...]". - Il ajoute en post-scriptum que M. Jaeger, de la galerie Jeanne Bucher, a fait soumettre la traduction anglaise du texte qui doit servir de mode d'emploi. - L'édition originale de ce jeu de cartes, intitulé "Banque de l'Hourloup, cartes à jouer et à tirer" fut tirée à 350 exemplaires numerotés, sous emboîtage illustré..

buy now

Dubuffet, Jean

French painter and sculptor (1901-1985). Collection of 42 letters and partly manuscripts (32 of which typewritten and 10 of which autograph) with autograph signature "Jean Dubuffet", "jean D." and "Jean" to Geert van Bruaene. Paris, Vence, Le Touquet u. o. O. 4to u. 8vo. 54 pages. Tlw. gedr. Briefkopf „Compagnie de l'Art Brut“ in Vence und „L'Ubac“.
$ 20,565 / 18.000 € (74481)

Unpublished, rich in content and considerable letter collection of Dubuffet with the Belgian surrealist poet, actor and art trader Geert van Bruaene (1891-1964):   Rare autograph letters. Very important unpublished correspondence to Geert van Bruaene (theatre actor, intorducer and initiator of expressionism, surrealism and modern art in Belgium) who held galleries and pubs with catchy names starting with the Cabinet Maldoror (1923) and closing with La Fin des Haricots (1959). In between Bruaene was managing La Vierge Poupine, Le Jabot de Plui, La Délicieuse Aventure, La Fleur en Papier doré, and Le Diable par la Queue where in December 1949 Jean Dubuffet had his first exposition in Europe.

This rich correspondence testifies Dubuffet's and van Bruaene's mutual friendship, esteem and professional cooperation. Van Bruaene held also close relationship with Magritte and Marcel Marien. The building of collections linked with Art Brut may be retraced in these present letters. Dubuffet's tone is cordial, he offers several books and posters. Dubuffet turned to van Bruaene for making an exposition in Brussels, as he was sick and tired of Paris. Dubuffet did agree in an exposition in Belgium only if van Bruaene was the investigative. These letters make it possible to follow Dubuffet's return to the art scene and show Dubuffet gaining international reconnaissance in the artistic field. - "Je suis content de ce voyage à Bruxelle pour ce qu'il m'a donné de faire connaissance avec vous. J'aime votre lettre qui est comme son auteur pleine de saveur et de chaleur et de folie et de sève et de jus et je me dis ce van Bruaene là est mon homme et je suis son homme. [...] Merci de vous constituer le légat de l'Art Brut auprès des psychiatres belges." (Translation: "I'm very satisfied concerning this journey to Brussels because I got to know you. I like your letter that is - as its author - full of taste and warmth and mad passion and sap and juice and I'm telling to myself this van Bruaene there is my man and I am his man. [...] Thank you for coming forward as a legate for the Art Brut near to the Belgian psychiatrists."). - "Je n'ai pas mis de dédicaces à votre adresse sur les livres; elle y est incluse, vous le savez en pensée. Quand vous aurez regardé ces livres vendez-les. Il faut vendre les choses, vendre jusqu'à sa chemise. Il faut que choses passent de mains en mains et les chemise de dos en dos." (Translation: "I haven't put dedications for you on the books; it is included there, you know it in thought. After you will have looked through the books, sell them. Things must be sold, sell everything down to the shirt. Things must be passed on from hand to hand and shirts from back to back."). - "Jusqu'à présent j'ai toujours refusé toutes offres qui m'ont été faites concernant toutes expositions ou participations mais avec toi c'est autre chose. Avec toi je marche. Je ferai tout ce que tu voudras [...] Seulement quand c'est des petites choses sur papier les gens trouvent que c'est des choses mineures; ils sont entêtés avec leurs peinture à l'huile et leur grands formats". (Translation: "Until today I've refused all offers concerning all expositions or participations but with you it's something different. OK! I will do everything you want. [...] Just if there are small things on paper people consider them as minor things; they are stubborn with their oil painting and their large formats."). - "Cher merveilleux Geert, J'écris par ce courrier à Henri Michaux pour lui faire ta commission et chanter ta louange. N'abandonne pas ton projet d'exposition de Wols. [...] N'abanndon surtout pas ton projet d'exposition de Max Ernst. Il faudrait aussi faire une exposition de [Raoul] Ubac. C'est un belge. Et que devient le projet d'exposition de Yves Tanguy." (Translation: "Dear marvellous Geert, I write by means of this mail to Henri Michaux to give him your message and sing him your praises. Don't abandon your exposition project of Wols. [...] Also don't abandon in any way your exposition project of Max Ernst. There must also be an exposition of [Raoul] Ubac. He is Belgian. And what about the Yves Tanguy exposition."). - "Je travaille très assidument et je sors très peu de ma maison, passant des suites de jours sans mettre mes souliers". (Translation: " I am working very assiduously and I hardly leave the house, spending a series of days without putting my shoes on."). - "J'ai recu un exemplaire du numéro récemment paru de la revue 'Cobra' mais je n'aime pas cette revue. J'ai peu de sympathie pour ces petits jeunes hommes qui la font et qui me paraissent des faux artistes et culturels cent pour cent et d'esprit peu original." (Translation: "I've received a copy of the recently published number of the magazine 'Cobra' but I don't like this magazine. I have only little sympathy for these small young men who do it and who seem to me a hundred per cent false artists and culturals andfrom little original spirit."). - "Mon art vise non pas à instituer des fêtes pour distraire de la vie courante mais à révéler que la vie courante est une fête bien plus intéressante que les pseudos fêtes qu'on institue pour la faire oublier. Ce n'est pas la faire oublier que je veux mais la célébrer mise à nu, dépouillée de toute guirlande et toutes choses mises au pire. De là vient le malentendu qui conduit beaucoup de personnes à me croire un trouble-fête. Ces personnes qui n'osent renoncer aux guirlandes dans la crainte que sans les guirlandes il n'y ait plus de fête. [...] mais pour moi il n'y a pas de bien ni de mal ni de mieux ou de pire. J'entends bien célébrer tout. Je suis preneur du tout-venant." (Translation: "My art does not aim to establish parties to distract from everyday life but aims to reveal that everyday life is a party far more interesting than the pseudo parties that are established to forget life. I don't want life to be forgotten but to be celebrated laid bare, stripped of all garlands and at worst. From there the misunderstanding came and led many people to believe I am a kill-joy. These people don't dare to reject garlands fearing that without garlands there would be no more party. [...] but for me there is no good no bad no better or no worse. I understand it well to celebrate everything. I'll have it, the ordinary stuff."). - "Tu as raison de te plaindre de mes défaillances correspondancières." (Translation: "You a right to complain about my failures as correspondent.").   Two letters concern a disease of Lili..

buy now

sold

 
Dubuffet, Jean

2 ms. Briefe mit eigenh. U.
Autograph ist nicht mehr verfügbar

To Vearl Moody from „Magic Lantern Books“: „[...] Il existe en bon nombre des sérigraphies et aussi des affiches ou reproductions de mes oeuvres, mais elles sont toujours éditées par des galeries ou musées; je n’en possède que des exemplaires de référence pour mes archives, dont je ne peux me dessaisir [...]“ (June 14, 1976). – Each on stationery with printed letterhead.


Dubuffet, Jean

Ms. Brief mit e. U.
Autograph ist nicht mehr verfügbar

Jean Dubuffet (1901–1985), French painter and sculptor. Typed letter signed. Paris, December 26, 1975. ½ p. Large 4°. – To Johan Ehrnrooth from the art gallery „Christel“ in Helsinki: „[...] J’ai moi-même aussi pour l’oeuvre et la personnalité de Asger Jorn une très haute considération, et de forts liens d’amitié et d’estime réciproques m’unissaient à lui. Cependant je suis incommodé par l’aspect commercial d’une mise en vente d’estampes fondée sur un hommage à sa mèmoire et c’est pourqoui je préfère ne pas m’associer à cette publication [...]“. – On stationery with printed letterhead.


Dubuffet, Jean

2 ms. Briefe mit eigenh. U.
Autograph ist nicht mehr verfügbar

To Gil Moody from „The Word Bookstore“: „J’ai reçue votre lettre [...] et je fais tous mes voeux pour le succès de votre librairie. Mais je ne peux pas vous donner satisfaction pour dédicacer des livres. Je pense que les dédicaces doivent demeurer réservées à d’exceptionelles circonstances d’ordre intime et personnel et qu’elles perdraient leur signification à être commercialisées [...]“ (August 20, 1979). – Each on stationery with printed letterhead.