Ernest Daudet

Daudet, Ernest

Schriftsteller (1837-1921). Eigenh. Brief mit U. Paris, Avenue Marceau. 12.02.1886. 1 S. 8vo.
$ 166 / 160 € (936599/BN936599)

An einen namentlich nicht genannten Adressaten: "je vous serais très obligé si vous voulez me faire savoir s'il existe à Paris un dépôt de vos livres et si je pouvais m'y procurer les ouvres de M. de Vivenot sur le Baron de Thugut […]".

buy now

Daudet, Ernest

French journalist, novelist, and historian (1837-1921). 9 autograph letters signed. Paris, Les Petites Dalles, Château de Millemont, and no place. (Oblong) 8vo. Together 10 pp. on 2 bifolia and 7 single sheets.
$ 986 / 950 € (82893/BN54263)

Interesting correspondence with journalists, actors and publishers about his writing. - To a journalist, hoping he might announce his latest novel "Les Duperies de l’amour" in "L'avenir" without mentioning any of their mutual friends: "Quoique nous avons beaucoup d'amis communs, par un sentiment que vous appréciez, je n'ai voulu invoquer aucun nom, en vous adressant: les Duperies de l'Amour, petit roman pour lequel je sollicite un mot de vous dans l'Avenir [...]" (Paris, 3 July 1865). On headed stationery of the "Corps législatif".

- To the actor Maurice Desrieux (1829-76), whom he offers a role in a theatre production of his 1869 novel "Le Prince Pogoutzine", asking him to inquire after the actor Joseph Ricquier's opinion of the same: "Je vous prie de demander à Ricquier une comédie en 4 actes que je lui avais confiée, il y a plusieurs mois [...] C'est intitulé: le Prince Pogoutzine [...] il y a un bien bon rôle pour vous [...]" (Château de Millemont, 7 Oct., no year). On stationery with printed address. - To a publisher who had intended to produce his historical work "La Terreur Blanche" (1878), but feeling obliged, after having published "Le Procès des Ministères" (1875) with Albert Quantin, to publish "La Terreur" with Quantin as well: "Parsque je tiens la plume, je voudrais vous demander si vous tenez absolument à mon volume sur la Terreur Blanche. Quand je vous en ai parlé, l'an dernier, je n'avais pa encore publié le procès des ministères qui m'a crée certaines obligations vis à vis de Quantin, de telle sorte qu'il m'est bien difficile de ne pas lui douer mon nouveau volume [...]" (no place or date). On stationery with embossed monogram. - To the editor of the newspaper "L'Illustration", hoping that their recent editorial changes might lead to a collaboration, offering to write about politics or literature: "Je prends la liberté de vous écrire, pour vous demander si les récentes modifications qu'a subi l'Illustration ne lancent pas d'accès à une collaboration nouvelle [...] Je serais très heureux de devenir rédacteur de votre journal, soit pour la politique, soit pour la littérature [...]" (Paris, 30 April, no year). On stationery with embossed initials. - Letter of condolence to a friend on the occasion of the death of a mutual acquaintance whom he admired despite not always having shared his opinions: "Depuis trois jours, j'ai bien songé à vous, à votre tristesse, à votre deuil [...] La politique, grâce à Dieu, ne tarit pas chez des hommes tels que nous, la source des émotions généraux, et encore que mon éducation et mes convictions aient faits de moi l'adversair de quelques uns des idées dont votre illustre ami s'était fait le defenseur, je compatis à cette mort prémature [...]" (Paris, 3 Jan., no year). On mourning paper. - The remaining letters concern his anger about a friend's dismissal (likely from a government office), thanks to a colonel for supporting his son, a dinner invitation, and a request to a journalist to publish a short note on his work. - All with signs of former mounting on verso. A black and white portrait of Daudet, clipped from a magazine, is loosely enclosed..

buy now