Jean Cocteau

Cocteau, Jean

Schriftsteller, Regisseur und Maler (1889-1963). Autograph letter signed („Jean Cocteau“). O. O. 1 S. 4to.
$ 480 / 420 € (1102)

To Jacques Lepage, editor of a literary magazine, in which Cocteau published several articles. Cocteau allows him to publish a text: “[…] Avec mon amitié et mon autorisation de reprendre le texte […]”. – Very decorative.

buy now

Cocteau, Jean

Schriftsteller, Regisseur und Maler (1889-1963). Signed book „ Discours de Réception de M. Jean Cocteau à l’Académie Française et Réponse de M. André Maurois “. Paris. Orig.-Broschur. 8vo. Unaufgeschnittenes Exemplar; papierbedingte leichte Bräunung.
$ 800 / 700 € (1332)

The print of Cocteaus speeches on the occasion of Cocteau’s acceptance of the academie on October 20, 1955. Inscribed in ball pen: „A Yvette et Jacques Zurflut en souvenir de Jean Cocteau / 1955“. – Beneath with an original sketch of a youth’s head.

buy now

Cocteau, Jean

Schriftsteller, Regisseur und Maler (1889-1963). Signed portrait (“Jean*”). O. O. 180:240 mm. Leichte Gebrauchsspuren.
$ 571 / 500 € (1924)

Nice head and shoulders photograph of Cocteau that shows him signing an album. With holograph sentiments. Photograph: F. Timpe, Munich.

buy now

Cocteau, Jean

Schriftsteller, Regisseur und Maler (1889-1963). Eigenh. Brief mit U. Milly-la-Forêt. 1 S. 4to. Mit eh. Umschlag.
$ 571 / 500 € (24484)

Jean Cocteau (1880-1963), writer. ALS. Milly-la-Forêt, 27. XI. 1957. 1 p. 4to. - With holograph envelope. To a friend: "[…] Je t 'envoi le lettre que j'adresse à notre étrange producteur. Je te charge de lui donner afin qu'il sache que je n'agi jamais sans t'averti […]"

buy now

Cocteau, Jean

Schriftsteller, Regisseur und Maler (1889-1963). ALS „Jean Cocteau, member of the U. S. A. Institute of Arts and Letters“. o. O. 4to. 2 SS.
$ 3,999 / 3.500 € (54428)

To fellow artist Pierre Sicard (1900-1980): „When I was looking at your American paintings where New York in turn looks like some stunning night woman covered with jewels and like some unknown planet that spacecraft and flying saucers fly from, I did not know that long ago you had painted the places where the spectacle of which the first jazz played the overture. Perhaps we shall be soon the ones who received from fate the strange privilege of seeing the first film, the first automobile, the first airplane, the first voyage to the moon.

And you will have been a witness and the historiographer of our somewhat frightening times which will make people smile someday as a kind of 1900 and which, with the passing of time, will appear full of charm. Should you find it amusing to cite the sentences in Cartes Blanches where I saluted the appearances of the black rhythms that currently possess their academy in France, I give you authorization. I could not have guessed then that the anti-academicism of this music would have its own academy and would ask me to be its president.” Central vertical and horizontal folds with small separations at edges, and a few tiny edges tears, otherwise fine condition. Sicard was a French painter in the postimpressionist style, favoring wild and romantic nightlife scenes inspired by the Parisian bars and nightclubs he frequented. He traveled to New York in the 1930s, where he held an exhibition at the Marie Sterner Gallery in 1936; later that year he exhibited his new scenes of New York at Galerie Bignou in Paris. Sicard settled in the US in the 1950s, traveling between New York and Los Angeles, where he continued to create exuberant scenes of the vibrant cities. A wonderful letter in style and content by Cocteau, in which he also mentions his own Carte Blanche, a 1920 critical text in which Cocteau credited jazz with the salvation of modern French music..

buy now

Cocteau, Jean

Schriftsteller, Regisseur und Maler (1889-1963). Autograph letter signed. o. O. u. D. „Lundi“ [rückseitig 1953]. 4to. 1 Seite.
$ 1,714 / 1.500 € (59904)

To the egyptologist „cher Vigneron“ René Bertrand, to whom he sends the foreword of his book „Sagesse et Chimeres“. „J'aurais aimé en être plus digne. Mais je suppose qu'un geste tendre vaut mieux que le discours“.

buy now

Cocteau, Jean

Schriftsteller, Regisseur und Maler (1889-1963). 5 autograph letters signed. 4to u. 8vo. 5 pp. 2 Umschläge.
$ 7,426 / 6.500 € (60549)

To Jacques Patin, the reviewer for Le Figaro, asking for the address of the hotel where Jules Lemaître is residing, remembering a bullfighting arena („un souvenir des arènes. C'est le rire et le caquet de la jeune Eugénie de MONTIJO [?] rire et caquet qui durent effrayer er ensorceler le timide Napoléon III, le rire et le caquet de toutes les jeunes espagnoles, trépignant avec leurs pieds de bouc et battant de l'éventail pour applaudir un matador qui tue“), mentioning three drawings („1.

Reynaldo en grand 2. Lemaître 3. Ernesta“), asking to reserve himself the right to make necessary corrections, and protesting against editorial revisions of his text („On n'a pas le droit de mutiler un texte et la suite logique d'une pensée. C'est un crime des lettres. Il fallait m'écrire, me téléphoner, me demander conseil. ,Un merveilleux vertige verbal’ je ne peux écrire cela. Pourquoi se substituer à moi?“). Finally, Cocteau is announcing to write one more article, but no further one..

buy now

Cocteau, Jean

Schriftsteller, Regisseur und Maler (1889-1963). 3 eigenh. Briefe m. U. 4to. 3 pp.
$ 5,141 / 4.500 € (60550)

An einen Freund. Beschreibung seines Lebens auf dem Land: „Je travaille ferme à la campagne. Je chasse vos adorables mais pernicieux conseils [...] Chaque semaine je vais lire mon travail au Versaillais Reynaldo (dernier fidèle) et nous passons des journées mi fou-rire mi extase à travers des "Trianon" pleins de soldats, de veuves maigres et de dames énormes. Je viens de finir un sonnet pour vous qui sera dans mon "neufvoeuvre"“ - Er beglückwünscht einen ungenannten Freund, der einen Preis gewonnen habe.

Außerdem berichtet er, dass er eine Adaptation von Shakespeares Sommernachtstraum vornehme, die in London einen unvergleichlichen Erfolg habe, und er würde diese Inszenierung gerne mit Musik und französischen Stars übernehmen. Schließlich übt er Kritik an anderen Inszenierungen: "On établirait la réclame sur cette simplification. [...] L'erreur de Guitry c'est d'avoir "refait" Kismet - il avait perdu le climat, la saveur anglaises"..

buy now

Cocteau, Jean

Schriftsteller, Regisseur und Maler (1889-1963). Sammlung von 5 Autographen (4 eigenh. Briefe mit U., und eine blattfüllende Zeichnung o. U.). o. O. Avenue de Malakoff, Place Sully. 4to und 8vo. 7 pp.
$ 5,141 / 4.500 € (61495)

An den Grafen René Philipon en 1922. „Vallette édite mon prochain volume […] J’ai peur que Vallette […] ne s’effare de mon livre et surtout d’une nouvelle suite humoristique sur Versailles que vous aimerez!“; „je ne puis hélas accepter votre si aimable invitation car j’ai chaque mercredi un diner familial, navrant et obligatoire – Il est inutile de vous dire comme je regrette !!“; „J’irai vous dire ensuite“ tout le neuf „de mon travail“; „Je commence après 80 jours de lit et de chambre (jaunisse..) à pouvoir écrire. Maman et moi sommes si touchés de votre carte ! Il me reste maintenant à vous plaire avec mon livre“.

buy now

Cocteau, Jean

poète français (1889-1963). Autograph letter signed ("Jean"). Santo Sospir (Saint-Jean-Cap-Ferrat). 1 page in-petit 4.
$ 1,714 / 1.500 € (48960/BN33118)

To his translator into English, Mary Hoeck: "Je ne vous ai pas envoyé de lettre parce qu'il fallait que j'achève le portrait de Cégeste. Je crois que ce portrait peut vous plaire. J'avais, en outre l'obligation de répondre à und masse de correspondance qui s'empilait sur une table. J'ai vu, hier soir, le film de Sica (Miracle à Milan) - c'est une merveille et j'avais bien raison de dire que le fameux néoréalisme italien était le style même du conte oriental. Le film de Sica en est le triomphe.

(Il du reste remporté un triomphe). De Sica a eu la gentillesse de déclarer au public qui n'aurait jamais osé faire ce film sans les miens - et il m'a embrasse sous la mitraille des photographes. Lorsqu'un homme triomphe, cette attitude est assez rare. Asquith aussi a été très élégant. Comme les journalistes lui disaient 'Vous êtes le Cocteau d'Agleterre' (sic) il a répondu: [']Hélas - je voudrais bien avoir ses dons'. Voilà la chronique de Cannes. Francine a acheté un bateau de 18 mètres sur lequel nous avons bravé le Mistral [...]"..

buy now

Cocteau, Jean

French artist (1889-1963). Autograph letter signed. N. p. 4to. 1 p.
$ 1,714 / 1.500 € (49460/BN33854)

To an unnamed recipient about the use of enjambment in verse texts: "Mon cher ami, Cet enjambement tombe sous le sens et je l’employais jadis à l’époque de 'Secret Professional'. Je ne savais pas que vous l’avez employé et je vous en félicite […]. (Je l’ai employé aussi une ou deux fois dans le chapitre 7 […]).[…] Melle [?] (qui est à la radio) a eu la palme comme de juste. Je n’y étais pour rien. Les roues de la radio et de la télévision sont étranges. On va annoncer le chaos, décision prise. Votre fidèle Jean Cocteau".

buy now

Cocteau, Jean

poète, graphiste, dessinateur, dramaturge et cinéaste français (1889-1963). "La mort". Autograph poem. S. l. Au recto d'un feuillet. In 4°.
$ 5,141 / 4.500 € (49683/BN34153)

This wonderful poem was composed in memory of the young deceased French novelist and poet Raymond Radiguet, whose mentor Cocteau was.

buy now

Cocteau, Jean

poète, graphiste, dessinateur, dramaturge et cinéaste français (1889-1963). "La Pénultième est morte". Poème autographe. S. l. Au recto d'un feuillet. In 4°.
$ 5,141 / 4.500 € (49684/BN34154)

The present poem is a tribute to Mallarmé, and shows some some deviations in comparison to the published text in "Poèmes épars (1945-1963)", including the full title "La Pénultième est morte/Tombeau de Mallarmé".

buy now

Cocteau, Jean

poète, graphiste, dessinateur, dramaturge et cinéaste français (1889-1963). Lettre autographe signée à Herman Van Den Driessche. Milly-la-Forêt. 4to. 1 page. Avec enveloppe.
$ 2,856 / 2.500 € (54376)

Belle lettre sur la création des « Enfants Terribles » : «Il faut comprendre le vague de mes réponses. Voici les choses. Le docteur ne me trouve pas en forme. Je me suis exténué de travail et lorsque vous verrez les Enfants Terribles vous verrez que j’y ai glissé ; de force, toute ma substance. Le travail de l’opéra (théâtre) m’effraye. Lifar s’embrouille et veut entreprendre trop de difficultés à la fois. Il faut que je parte me cacher dans le midi à la fin du mois d’août et que je ne sorte de ma retraite sous aucun prétexte.

Comment ne le comprendriez vous pas, vous qui me connaissez mieux que personne, vous qui savez que je ne refuse jamais mon aide. Vous qui ne me voulez aucun mal. Je vous verrai à Paris. Je demande à votre cœur de ne pas essayer de me convaincre. Un poète est posthume. Sa présence est inutile. Son fantôme seul compte. Je vous embrasse tous...» « Les Enfants Terribles », roman de 1929, sort en film en 1950 réalisé par Jean-Pierre Melville et adapté par Cocteau..

buy now

Cocteau, Jean

poète, graphiste, dessinateur, dramaturge et cinéaste français (1889-1963). Lettre autographe signée à Monsieur Harold. 4to. 2 pages sur deux feuillets séparés en-tête « Santo-Sospir, St Jean-Cap-Ferrat ». Avec enveloppe.
$ 2,856 / 2.500 € (54377)

Belle lettre de Cocteau sur son analyse du cinéma durant le tournage du film « Le Testament d’Orphée » : « C’est hélas la préparation d’un nouveau film qui m’empêche de me rendre auprès de vous. Puis-je vous prier de m’en plaindre et lire à public ces q.q lignes. Mon regret de n’être pas avec vous n’est pas une simple formule de politesse. Ce qui m’en empêche touche de près cette séance. En effet, j’ai décidé de revenir à l’écran mais d’une manière qui me soit propre et que votre spectacle souligne à merveille.

Le film a toujours été pour moi un véhicule de cette poésie qui nous habite et cherche à prendre forme par n’importe quel moyen. Le film a ceci d’admirable qu’il rend possible l’impossible et, en le montant, lui donne droit de cité en ce monde. Si je dis : « Orphée pénètre dans le miroir » - on peut ne pas me croire. Si je le montre, j’imite l’absurdité magnifique des spectacles. On rêve et je fais partager mon rêve à tous. Beaucoup de mes camarades français ou étrangers savent à présent les moindres secrets qui permettent de tourner un film remarquable et, moi-même, j’ai perdu l’innocence d’une époque où ne sachant rien du cinématographe, il me fallait, avec le sang du Poète, inventer le cinématographe à mon usage. Mais sans doute retrouverai-je un domaine très peu lu ne suivant pas la route savante et en recommençant à suivre l’exemple que le sommeil nous donne lorsque le mécanisme génial du songe organise ses intrigues. C’est pourquoi je prépare le Testament d’Orphée. C’est pourquoi je m’efforce de vaincre les obstacles que la routine m’oppose et c’est pourquoi je ne peux être à la Sorbonne ce soir et je vous en exprime fraternellement mes regrets... » « Le Testament d’Orphée », film réalisé par Cocteau en 1959 et sorti en 1960 résume le testament du poète Cocteau..

buy now

sold

 
Cocteau, Jean

E. Brief mit U.
Autograph ist nicht mehr verfügbar

Jean Cocteau (1889–1963), Schriftsteller, Regisseur und Maler. E. Brief mit U. („JC“). Saint-Cap-Ferrat, 25. Juni 1954. 1 S. Gr.-8°. – An einen „cher docteur“ in Publikationsfragen: „J’ai laissé Menotti travailler d’après mon texte [...]“ – Am Rand die e. Notiz: „Le Poete et sa muse“. – Im linken Rand gelocht (minimale Buchstabenberührung in der Randnotiz).


Cocteau, Jean

Albumblatt m. e. U.
Autograph ist nicht mehr verfügbar

Jean Cocteau (1889–1963), Schriftsteller, Regisseur und Maler. Albumblatt mit e. U. und alt montiertem Portrait (Zeitungsausschnitt). O. O., 1952. 1 S. Qu.-32°. – „Salut amice de Jean Cocteau“. – Beiliegend einige Zeitungsausschnitte.


Cocteau, Jean

Eigenh. Brief mit U. („Jean“) und einer kleinen Handzeichnung.
Autograph ist nicht mehr verfügbar

Letter to Mary Calloway, telling her that he is completely exhausted, standing in front of a table with pastel pencils covering him from toe to head; regrets that Matisse has passed away a few days ago, and that he will attend his mortuary. „Colette has just left us, now Matisse. Who’s next? [...]“ (transl.). – At the top of the front of the letter, Cocteau has added a blue pencil sketch of a female’s face, a fluffy cloud, and several stars. – In fine condition, with some scattered light creases and wrinkles.


Cocteau, Jean

Eigenh. Brief mit U.
Autograph ist nicht mehr verfügbar

To David Ossman, who had translated his "Orphée" into English, asking him to show the book to Monroe Wheeler of the MoMA, as his English is insufficient: "Dans un océan de desordre je retrome votre ›Orpheus‹ et j'ai peur de me vous avoir pas repondu. Si je reponds le double je m'en excuse [...]". - On stationery with printed address; small traces of folding.