Michele Carafa

Carafa, Michele

Komponist (1785-1872). Eigenh. Brief mit U. O. O. ½ S. 8vo. Mit eh. Adresse (Faltbrief).
$ 869 / 800 € (935234/BN935234)

In italienischer Sprache an einen "Peppino".

buy now

Carafa, Michele

Italian opera composer (1787-1872). Letter signed and autograph letter signed. Paris and no place. 4to and 8vo. 2 pp. One with autograph address.
$ 489 / 450 € (84183/BN54048)

To the French playwright, librettist and conservator of the crown's furniture, Germain Delavigne (1790-1868) in Paris, asking him to provide the equipment for an upcoming concert in the Jardin des Tuileries on the occasion of the 11th anniversary of Bastille Day, including music stands, benches, and lanterns, as well as to allow him to hold dress rehearsals in the conservatory: "Ayant été chargé par Monsieur le Ministre de l'Interieur d'organiser le Concert dans le Jardin de Tuileries pour le 11e anniversaire des journées de Juillet, je vous prie d'avoir la bonté de mettre à ma disposition tout le material consistant en pupitres, banquettes, lanternes etc, qui sont nécessaire pour cette solemnité.

Je vous prie aussi de vouloir bien permettre de faire mes repetitions générales dans la grande salle du Conservatoire le Samedi 24 à 11h du matin et l'autre le 27. à la même heure [...]" (17 July 1841). On headed stationery of the Gymnase Musical Militaire. - Asking for two tickets for the opera "Le Caïd" by Ambroise Thomas (1811-96), which premiered on 3 January 1849: "Vous me feriez bien plaisir si vous pouviez me faire hommage de deux places pour mon sous [...] militaire, et sa femme, qui veulent voir le Caïd; opéra bon à voir et revoir [...] Pardon, excusez de la liberté que je prends [...]" (9 March 1849). - The letter to Delavigne with some flaws along the right margin..

buy now

Carafa, Michele

Italian composer (1787-1872). 2 autograph letters signed. No place. 8vo. Together (3+2 =) 5 pp. on 2 bifolia.
$ 435 / 400 € (86076/BN56803)

To an acquaintance about several musical pieces she would like to have copied, mentioning the 288 scribes he provided her with during his time as director of the Gymnase Musical Militaire, a position he no longer holds, for which reason he refers her to the copying bureau of the Paris Opera and the librarian and professor of composition, Aimé Leborne (1799-1866), whom he deems the most knowledgeable musician in all of France: "Autrefois, lorsque j'étais Directeur du Gymnase Musical Militaire, je me serais empressé de mettre à votre disposition 288 copistes, tant bons, que médiocres, ou mauvais.

Aujourd'hui, que j'ai l'honneur de n'être plus rien, je vous engage de vous adresser au bureau de copie à l'Opéra. Soyez assez bonne pour écrire deux lignes à mon bon ami Le Borne en lui disant que c'est de ma part. Vous lui adressez les Morceaux que vous voulez faire copier [...] Mr Aimé Le Borne, qui est bibliothécaire de l'Opéra, est, comme moi Professeur de Composition au Conservatoire, et à mon avis le plus savant Musicien de France [...]" (20 May 1849). - Probably to the same, praising her Agnus Dei and its elegant melody, mentioning minor changes he made to the harmony, and offering a Kyrie he composed for Gioachino Rossini, which, as it needs only the accompaniment of an organ, can easily be staged in the countryside: "Voici, Madame, votre Agnus Dei prosodié d'une manière plus humaine. Il est joli et la Mélodie en est fort élégante. Ainsi que vous m'en avez donné l'Ordre j'ai fait quelques petits changements dans l'harmonie; maintenant le tout est d'un accord parfait. Permettez moi de vous offrir un méchant Kyrie que j'ai composé pour mon ami Rossini. Comme il n'y a qu'un accompagnement d'Orgue seulement il vous [sera] facile de le faire exécuter à la campagne […]" (23 Dec. 1858). - With former collector's numbers "91" and "92" in pencil. Traces of former mounting on reverse. Slightly creased..

buy now

Carafa, Michele

Komponist (1787-1872). 2 eigenh. Briefe mit U. O. O. Zus. 2 SS. auf einem Doppelblatt und einem Einzelblatt. 8vo.
$ 380 / 350 € (89985/BN59436)

In französischer Sprache an den Komponisten Napoléon-Henri Reber mit der Erinnerung an ein Konzert bei Gioacchino Rossini, der denselben am nächsten Samstag mit seinem Orchester erwarte: "Rossini m'a prié [...] de vous écrire pour vous rappeller, qu'il vous attend Samedi prochain, avec votre nombreux Orchestre, pour entendre votre Trio. Ainsi ne l'oubliez pas; on compte sur vous [...]". Auf Briefpapier mit gepr. Monogramm. - An einen Freund mit der Entschuldigung seines krankheitsbedingten Fernbleibens von einer am nächsten Tag angesetzten Kommissionssitzung: "Etant indisposé il m'est impossible de me rendre demain Jeudi [...] au lieu de la commission.

Veuillez, je vous prie, faire agréer mes excuses à tous mes confrères [...]"..

buy now