Georges Bizet

French composer of the Romantic era, 1838-1875

Best known for his operas in a career cut short by his early death, Bizet achieved few successes before his final work, Carmen, which has become one of the most popular and frequently performed works in the entire opera repertoire. After his death, his work, apart from Carmen, was generally neglected. Manuscripts were given away or lost, and published versions of his works were frequently revised and adapted by other hands. He founded no school and had no obvious disciples or successors. After years of neglect, his works began to be performed more frequently in the 20th c. Later commentators have acclaimed him as a composer of brilliance and originality whose premature death was a significant loss to French musical theatre.

Source: Wikipedia

Bizet, Georges

franz. Komponist (1838 -1875). Eigenh. Brief mit Unterschrift. o. O. u. D. [rückseitig 1867]. 8vo. 3 pp. Doppelblatt.
$ 5,762 / 4.800 € (81654)

Über eine Rezension der Klavierreduktion von Carl Maria von Webers Freischütz, herausgegeben von Antoine de Choudens. „[…] Sans contester l'habileté de la personne qui a revu votre Freischütz, je ne puis que regretter certaines maladresses qui détruisent la musique sans la rendre plus accessible. Passons ! En numérotant vos morceaux, vous avez oublié les couplets de Gaspard; ce qui va changer vos numéros. Dans le n° 4, trio, je ne vois que Max et Kuno, et Gaspard? Cet excellent Gaspard ! Pourquoi le priver d'une popularité méritée? Je n'ai malheureusement pas la partition piano et chant.

Renvoyez-donc, ou envoyez-moi un Freischütz avec la 2de épreuve. Tout le n° 4 est à voir pour l'indication des personnages – du reste, le morceau devrait être intitulé : trio et chœur. N° 7. Romance est impossible! C'est un morceau terrible ! Lied en allemand s'applique à tous les genres, mettez donc couplets. N° 9 Duo. Les indications de personnages sont presque toutes omises. Voyez. Pour les transpositions du Noël, je ne vois pas moyen de remonter l'accompagnement. Ce serait horrible ! Je supprime quelques trilles à la main gauche pour ne pas effrayer par trop de lignes additionnelles. il n'y a pas autre chose à faire, et voilà. Envoyez-moi mes partitions du Freischütz avec la 2de épreuve, et j'arrangerai tout. Ah ! Veillez au titre, il faut Freischütz avec i et non Freyschütz comme on l'écrit ici […]“.

buy now

Bizet, Georges

franz. Komponist (1838 -1875). Eigenh. Brief mit Unterschrift. ohne Ort und Datum [Juli 1869]. 8vo. 3 pp.
$ 5,762 / 4.800 € (81655)

An den Herausgeber Antoine de Choudens. "Mon cher ami, il y a une heure que je sais toutes les inquiétudes, toutes les craintes qui vous ont assailli la semaine dernière. Croyez, mon cher ami, que, si j'avais été informé de votre chagrin, j'en aurais […] pris une bonne part. Enfin, grâce au Ciel, il n'y a dans tout cela qu'une espérance déçue […] et tout peut se réparer. Il me serait agréable qu'on exécutât quelque chose de moi aux concerts de l'Opéra. Malheureusement, je ne puis faire aucune démarche auprès de M.

Littolf [le compositeur et chef d'orchestre Henry Litolff, qui organisait une série de concerts symphoniques à l'Opéra de Paris] qui me refuse la politesse la plus élémentaire, le salut. Voulez-vous lui parler? Il refusera certainment, mais, si par impossible, il accueille favorablement ma demande, proposez-lui le prélude et l'air de ballet de La Jolie fille [son opéra La Jolie fille de Perth]. Le prélude est une chose absolument symphonique qui regagnerait au concert tout ce qu'elle perdrait au théâtre. Dans aucun cas je ne conduirai l'orchestre, pour deux raisons: 1° monsieur Littolf est un chef d'orchestre admirable et je suis un chef d'orchestre de carton. 2° J'ai horreur des exhibitions. Je ne propose pas ma symphonie, parce que Pasdeloup me propose de la jouer […] Puisque c'est lui qui a commencé, il est juste que je le laisse continuer [en fait le chef d'orchestre Jules Pasdeloup ne la jouerait pas]. Essayez donc de faire reprendre La Jolie fille à Bruxelles. À propos de La Jeune fille, si vous vouliez m'aider, nous pourrions peut-être […] Nous en causerons. Votre ami... Envoyez-moi vite ma symphonie, vous seriez bien gentil.".

buy now

Bizet, Georges

franz. Komponist (1838 -1875). 3 eigenh. Briefe mit Unterschrift. ohne Ort ohne Datum. 8vo. 6 1/2 pp. Tlw. Doppelblätter.
$ 15,006 / 12.500 € (81656)

An den Musikverleger Antoine de Choudens: „Il est bien entendu […] que quoi que vous décidiez, nos bonnes relations n'en seront pas atteintes ; je voudrais être en position de ne jamais élever ces débats d'argent qui me font horreur […] Un jour viendra, certainement et prochainement, où mon courage et mon talent auront leur salaire, et alors vous pourrez compter sur un artiste consciencieux et un excellent ami pour votre petite cuisine d'édition. En attendant, je suis plongé dans un guano extrême, et je vous serai fort obligé de m'aider à en sortir.

La somme que vous m'offrez est insuffisante, mon minimum est 1800 f […] Si nous voulions répertorier nos comptes, rigoureusement, nous arriverions à un total un peu plus fort que je ne le croyais moi-même. Par exemple: […] la symphonie à 4 mains, 15 jours de travail, c'est-à-dire ce qu'aucun de vos amis ne vous ferait p[ou]r 200, id. à 2 mains 100, quant aux raccords, arrangements de Faust italien, de Philémon [les opéras Faust et Philémon et Baucis de Charles Gounod], correction d'épreuves à 2 f. par heure, cela monterait à beaucoup plus de 100, et je ne vous parle pas des Joyeuses commères [l'opéra d'Otto Nicolai, Les Joyeuses commères de Windsor] pour lesquelles j'ai écrit au moins 60 pages d'orchestre, ce qui semblerait peu payé au prix de 100 […] Je m'engage à tout, polkas, redowas, quadrilles, corrections d'épreuves, transcriptions signées, non signées, arrangements, dérangements, transpositions, et partitions pour flûtes, deux trombones, deux pistons, voire même deux pianos, je vous en donne ma parole – nous ferions une bonne affaire tous les deux […]Je crois que vous accepterez, il n'est pas possible que je ne puisse pas vous être bon à 1800 f. par an […]“ „Ci-joints 1° l'épreuve de Philémon, 2° la transcription de la Chanson de printemps... Mettez-moi de côté l'orchestre d'Ulysse, n° 6 chœur des porchers, n° 8 chœur des suivantes infidèles, n° 9 chœur des suivantes fidèles. Je choisirai 2 parmi les 3 chœurs.“ - Die drei genannten Werke stammen von Charles Gounod. „1° Prologue: il vaudrait peut-être mieux attendre les répétitions. Car Gounod supprimera le chœur, en tout cas, sa coupure marquée [deux symboles tracés au crayon rouge] est excellente. C'est probablement celle que Gounod fera. 2° Dans la nuit. Chœur des amis, de qui ? Pourquoi ne mettez-vous pas chœur des amis de Roméo? […] Je suis parfaitement découragé. Je laisse mes collaborateurs refaire leur traité – on aime mieux Déborah, Sardanapale, et Les Bleuets de l'usurier J[ules] Cohen que ma musique. Soit […] La France est déplorable. On dirait, en vérité, que tout le monde s'entend pour me perdre. On s'apercevra peut-être, mais trop tard, que les admirations de convention et d'intérêt ne valent pas un examen attentif et intelligent […] Si je crève d'ennui, de découragement, de rage et de faim un de ces matins, on aura peut-être l'idée de faire quelque-chose de La Jolie fille de Perth et d'Ivan. Si ces ouvrages ont jamais quelque succès, ce sera un enseignement inutile pour l'avenir, et on continuera comme par le passé, les admirations de coteries, etc., les les bénisseurs ont encore de beaux jours, les usuriers aussi […]“.

buy now

Bizet, Georges

franz. Komponist (1838-1875). Eigenh. Musikmanuskript ohne U., für Klavier und Gesang (Text von Michel Carré). O. O. o. D. [1873]. 1 p. Folio (350 : 270 mm).
$ 24,010 / 20.000 € (81777)

Schönes und seltenes Musikmanuskript der Melodie „Serenade“ aus Georges Bizets Oper Les pêcheurs de perles (Die Perlenfischer). Das eigenhändige Notenblatt für Klavier und Gesang ist mit Teilen des Librettos von Michel Carré versehen. Schwarze Tinte, Korrekturen mit roter Tinte, Bleistiftnotizen. Wie am Ende der Partitur angegeben, extrahierte Bizet diese Arie aus seiner Oper Les Pêcheurs de perles. Der Oper liegt das Libretto von Eugène Cormon und Michel Carré zugrunde. Sie wurde am 30.

September 1863 im Théâtre lyrique uraufgeführt. Das Manuskript ist sehr gut erhalten; leicht Faltspuren in der Mitte; leichte Einrisse rechts. Sehr selten, wie alle Notenblätter von Bizet. In diesem „Lied“ (Akt II, Nummer 8) richtet sich Nadir (Tenor) an Leïla, die im Tempel übernachtet: „De mon amie / fleur endormie / au fond du lac silencieux […]“. Das Stück umfasst 27 Takte und wurde von Bizet für die Sammlung Vingt mélodies Op. 21 überarbeitet und 1873 von Choudens veröffentlicht. Ursprünglich war es darin als Nummer 7 vorgesehen, erhielt aber die Nr. 10, wie die Korrektur in roter Tinte auf dem Titel des Manuskripts belegt. Dieses in den Salons bekannte und beliebte Stück, ist einer der großen Erfolge von Bizet. Der Schöpfer der Oper Carmen transkribierte zunächst für die rechte Hand den Anfang für die Oboe (Andante). Arpeggierte Akkorde ersetzen die Harfenbegleitung. Die beiden Strophen haben die gleiche Melodie und variieren mit 12/8 und 9/8 Takten. In der zweiten Strophe wurden bei der Transkription offenbar Leïlas Ausrufe weggelassen. Der instrumentale Abschluss unterscheidet sich von der Orchesterpartitur und greift das Thema der Einleitung auf. Les pêcheurs de perles ist eine Oper in drei Akten. Sie handelt von Zurga, dem Oberhaupt der Perlenfischer, Leila, der Tempelpriesterin, die für das Heil der Perlenfischer betet, und um den Jäger Nadir, einem Jugendfreund Zurgas. Nadir verliebt sich in Leila, bricht einen Treueschwur gegenüber Zurga und auch Leila verstößt gegen ihr Gelübde. Erst nach dem Tod des Komponisten und dem überwältigenden Erfolg seiner Oper Carmen erinnerte man sich der früheren Werke. Die Originalpartitur der Perlenfischer ist verschollen, lediglich ein zeitgenössischer Klavierauszug ist noch erhalten. Daher kann heute nur noch eine rekonstruierte Fassung zur Aufführung gebracht werden..

buy now

sold

 
Bizet, Georges

E. Brief mit U.
Autograph ist nicht mehr verfügbar

Georges Bizet (1838–1875), composer. ALS. No place or date [after June 1869]. 1 p. on double leaf. Small 4°. – Probably to the writer and librettist Ludovic Halévy (1834–1908) – a cousin of Bizet’s wife Geneviève (1849–1928), to whom the composer had been married since June 1869. Together with Henri Meilhac , Halévy was to write the libretto to “Carmen” in 1875. Bizet requests that Halévy send his scenario addressed to Mr. Bizet (Georges), c/o Hippolyte Rodrigues (Geneviève’s uncle). The ms. would then be forwarded to him. At the moment, Bizet prefers to be invisible, but promises to read it very carefully and let Halévy know his opinion as soon as possible: “Mon cher cousin, envoyez votre scénario à Mr Bizet (Georges), chez Monsieur Hippolyte Rodrigues, 3 Avenue Mathilde à Saint Gratien près Enghien les Bains – Seine et Oise. On me le fera sûrement et spécialement parvenir. Quant à moi, je suis invisible en ce moment mais je vous lirai avec le plus grand soin et vous écrirai immédiatement [...]”. – Slightly dusty.


Bizet, Georges

Eigenh. Brief mit U.
Autograph ist nicht mehr verfügbar

To his teacher at the Conservatoire de Paris, Antoine François Marmontel (1816-98), sending two tickets for him and his wife: "Voici, cher maitre, les deux billets que j'ai promis à madame Marmontel - Merci, merci de votre bonne lettre et à bientot. Tout à vous [...]."