Alexandrine de Bleschamp

Alexandrine de Bleschamp

Gattin von Napoleons Bruder Lucien Bonaparte (1778-1855). Brief mit eigenh. U. ("Alexandrine Bonaparte-Lucien, p[rin]cesse de Canino"). Rom. 2 SS. auf Doppelblatt. 4to.
$ 1,121 / 950 € (937210/BN937210)

An den Altertumsforscher und Hofrat Wilhelm Dorow (1790-1846): "Monsieur / D'apres la conversation, que j'ai eu avec vous ce matin, je vous prie de vouloir bien prendre la peine de me traçer un petit apperçu de vos relations avec nos agents de Canino ainsi que des circonstances, dont il vous sera possible de vous souvenir, sur la nature et la vente des effets trouvés dans les fouilles entreprises par nos coupables agents. Coupables! d'autant plus, que non seulement ils les ont faites à leur profit, et à notre insçu, mais en employant encore la ruse, et la prémeditation la plus profonde pour vous faire croire qu'ils agissaient au nom de leurs maitres.

Heureusement, que dans le même tems le gouvernement avait les yeux ouverts sur cette fouille illégale, et qu'il a pu se convaincue, que ce n'était pas par nos ordres, qu'on fraudait les loix établies à ce sujet. Vous sentez, Monsieur, combien la déclaration que je vous prie de me faire, peut prévenir les suites plus désagréables de ce vol domestique, et la delicatesse de vos sentimens ne peut vous permettre d'avoir l'air, un seul moment, de proteger contre nous ces miserables. J'ajouterai même, que c'est votre devoir envers nous, comme serait le notre envers vous, si vous vous trouviez dans le même cas d'être ainsi trompé et volé par vos propres domestiques. Cette circonstance, Monsieur, est sans doute désagréable, et pour vous, et pour nous; j'ai trouve cependant pour ma part un dedommagement, dont je fais cas, celui d'avoir fait la connaissance d'unie personne distinguée par son érudition, et son amour des beaux arts. Si vous persistez à ce sujet dans le desir, que vous m'avez exprimé ce matin sur les fouilles à faire sur notre territoire, je vous prie, Monsieur, de vouloir bien me l'exprimer, afin, que je m'empresse de le faire connaitre à mon mari [...]". - Der Empfänger hatte Alexandrine de Bleschamp auf illegale Grabungen und Verkäufe hingewiesen, die im Namen ihres Mannes, des "Principe de Canino et Musignano" durchgeführt worden seien. Sie verurteilt die "coupable Agents" scharf und bittet um eine schriftliche Stellungnahme. Abschließend versichert Bleschamp dem Empfänger ihre Unterstützung zu, sofern dieser Ausgrabungen auf ihren Ländereien durchzuführen wünscht. Wilhelm Dorow leitete von April bis Juni 1828 Ausgrabungen in der Gegend von Canino. 600 etruskische Vasen der Berliner Antikensammlung sind dieser Kampagne zuzurechnen. - Mit Sammlervermerken in Bleistift..

buy now