Letizia Bonaparte

genannt Madame Mère, Mutter Napoleon Bonapartes, 1750-1836

Als 1793 auf Korsika ein Aufstand gegen die französische Herrschaft losbrach und die Familie Bonaparte von der Insel verbannt wurde, musste sie und ihre Familie Korsika über Nacht verlassen. Ihre Meinung war ihrem Sohn stets wichtig, jedoch stritten sie häufiger und aus Ärger über ihre Schwiegertochter Josephine blieb sie der Selbstkrönung ihres Sohnes zum Kaiser fern. Dieser konterte, indem er seine Mutter einfach in sein Krönungsgemälde hineinmalen ließ. Nach den 100 Tagen ließ sie sich in Rom nieder, wo sie 1818 einen Palast erwarb und 1836 starb.

Quelle: Wikipedia

Bonaparte, Letizia

"Madame Mère", mother of Napoléon Bonaparte (1750–1836). Letter signed ("Vostra aftisma Madre"). Rome. 2 pp. Large 8vo.
6.500 € (35086)

To one of her sons on marriage plans for her grandson, presumably Jérôme Napoléon Bonaparte-Patterson (1805–1870), and other family news: „Mon très cher fils, Je vous écrivis le 20 9bre en vous adressant ma lettre par Bruxelles. Je vous parlais du projet de la Princesse Pauline de marier Charlotte avec Lucien second fils de Caroline, la Princesse offrant pour cette union à sa mort le capital de 400.000 fr. Mais aujourd’hui elle a vu Jérôme Napoléon fils de Jérôme, qui est ici avec sa mère depuis quinze jours: elle a abandonné le susdit projet, et elle m’a prié de vous écrire, disant de l’avoir fait elle même, pour vous proposer l’union de Charlotte avec Jérôme, elle promettant d’assurer aux conjoints, après la mort, le capital de 300.000 fr.

J’ai vu le jeune homme […]. Il me plait beaucoup, et d’après ce que vous avez écrit vous même à Pauline, je crois que cette union devrait vous convenir. Mais je sui aussi d’avis qu’il faudrait prendre des mesures pour lier la Princesse à tenir parole, et mettre le capital à l’abri des folles d’épouser qui vont toujours leur train. […] Louis et son fils se portent bien ainsique le Cardinal. […] Pauline est souvent indisposée, et je crois que sa santé n’est pas bonne. Quant à moi, je souffre par fois des maux de tête et des rhumes : mais j’espère encore dans la Divine Providence de vous revoir avant de mourir. […]“..

jetzt kaufen

Bonaparte, Letizia

genannt Madame Mère, Mutter Napoleon Bonapartes (1750-1836). Brief mit eigenh. U. ("Madame"). Rom. 1 S. 4to.
2.500 € (33109/BN27896)

An "ma chère fille", wohl ihre Enkelin Charlotte, mit Familiennachrichten: "[...] J'ai appris avec bien de la peine les mauvaises nouvelles que vous me donnez de la santé de Julie [Charlottes Mutter, Gemahlin von Joseph Bonaparte] et de Louis [Charlottes Gemahl]. J'aime à croire que vos espérances de l'entier rétablissement des malades se sont déjà réalisées; dans tous les cas je vous prie de me tenir au courant de leur état [...] engagez les de se ménager et faites leur mes tendres complimens ainsi qu'à Napoléon [der spätere Kaiser Napoleon III.].

Le cardinal [ihr Stiefbruder Kardinal Fesch] est beaucoup mieux, il a déjà commencé à sortir [...] Zénaide [d. i. Charlottes Schwester] et ses enfans se portent bien [...]". - Papierbedingt leicht gebräunt und mit kleinen Randläsuren; ein kleines Loch durch Tintenfraß alt hinterlegt; sehr selten..

jetzt kaufen

verkauft

 
Bonaparte, Letizia

Brief mit eigenh. U. ("La tua buona Mama").
Autograph ist nicht mehr verfügbar

An ihren Sohn Lucien mit der Versicherung ihrer Mutterliebe: "J'ai reçu ta lettre du premier de l'an, mon cher Lucien, et suis bien contente de toutes les choses affectueuses et aimables que tu me dis à cette occasion. Ta bonne maman t'aime et te chérit toujours de même […] Je désire que tu me donnes souvent de tes nouvelles et que tu m' assures que tu aimes toujours ta bonne maman […]". - Stärker gebräunt und mit einem kleinen Ausriß durch Siegelbruch.


Bonaparte, Letizia

Autograph letter signed.
Autograph ist nicht mehr verfügbar

To her son Luciano de Bonaparte, explaining why she is sending her letters only now and complaining about not having any news of her sons: "vi accludo molte lettere che vi avevo scritte e che Ramolino doveva rimettermi, ma il suo viaggio essendo stato sospeso profitta di una occasione […] per farvele pervenire; e da gran tempo che non ho ricevute delle vostre lettere vi prego di scrivermi e darmi non solo le vostre notizie e quelle della vostra famiglia, ma anche quelle di tutti i miei figli - presenti ed assenti […]. Noi siamo tutti bene e la salute è alquanto buona. […]".