René Clair

Regisseur und Schriftsteller, 1898-1981

"René Clairs erster Film, das Dada-Experiment ""Entr’acte"" als Zwischenakt für Erik Saties Ballett ""Relâche"", wurde bei seinem Erscheinen im November 1924 gleich zum Skandal und machte ihn über Nacht berühmt. Sein erster Tonfilm ""Unter den Dächern von Paris"" (1930) zeigte ein Paris, wie es noch nie gesehen war. Bald danach ging Clair nach Großbritannien und Hollywood, wo er 1945 mit ""Das letzte Wochenende"" die gelungenste Adaption von Agatha Christies meistverkauftem Werk ""Zehn kleine Negerlein"" auf die Leinwand brachte. In seiner vier Jahrzehnte umspannenden Filmkarriere schuf er 24 Lang- und zahlreiche Kurzfilme. 1960 wurde René Clair als erster Filmemacher in die Académie française aufgenommen."

来源:

Clair, René

French filmmaker and writer (1898-1981). Autograph letter signed. [Paris]. 21.12.1928. Large 4to. 2 pp.
$ 1,626 / 1.500 € (49530/BN33951)

To the unnamed Belgian author, filmmaker and documentarist Henri Storck. Back from a trip to Belgium, he thanks Storck for the friendly reception at the Club du Cinéma, attaching some photographs and inviting Storck to let him know if he can be of any assistance to the Club. In the first postscript he begs Storck to give his apologies to Léon Spilliaert, whom he was not able to visit, while in the second one he asks for his help in obtaining a drawing from James Ensor: "Cher Monsieur, De retour à Paris, je tiens à vous dire encore une fois ma gratitude pour l'accueil qui m'a été fait par le Club du Cinéma.

Veuillez, je vous prie, remercier en mon nom, tous vos amis. Il m'est agréable de vous dire, personnellement, combien j'ai été sensible à vos attentions et au plaisir de vous connaître. C'est un grand réconfort pour moi de savoir que, loin de Paris, mon effort est suivi avec sympathie par des esprits que j'estime. Vous trouverez ci joint les quelques photographies demandées. Ne manquez pas d'avoir reconnu à moi, si je puis être en quoique ce soit utile au Club. Et croyez, je vous prie, à mes sentiments les plus sympathiques, René Clair. P.S. 1.) Présentez encore une fois mes excuses à M. Spilliaert. J'ai beaucoup déploré que la fatigue de ma femme m'empêche d'aller chez lui. 2.) Si par hasard, M. Ensor était d'humeur facile un jour, pourriez-vous lui demander s'il voudrait me céder le charmant dessin qui me tentait, (vous savez, avec ce petit parachute et les bonshommes accrochés) […] ". - Léon Spilliaert (1881-1946) was a Belgian painter and graphic artist; James Ensor (1860-1949) was a Belgian painter and printmaker. On stationery with printed address..

立即购买