Charles Baudelaire

Dichter, 1821-1867

Baudelaire gilt heute als einer der bedeutendsten französischen Lyriker und als wichtiger Wegbereiter der literarischen Moderne in Europa. Für seine Zeitgenossen war Baudelaire vor allem ein kompetenter Verfasser von Berichten über Kunstausstellungen, ein guter Literaturkritiker, ein fleißiger Übersetzer Poes sowie ein Wagner-Enthusiast und -Promotor. Doch schon der nachfolgenden Lyriker-Generation, den Symbolisten (z. B. Verlaine, Mallarmé oder Rimbaud), galt er als epochemachendes Vorbild. Schon seit längerem ist Baudelaire in Anthologien und Schullesebüchern der am besten vertretene französische Lyriker.

来源: Wikipedia

Baudelaire, Charles

French writer (1821-1867). Autograph letter signed „Charles“ to his mother. [Paris] . 8vo (205 x 135 mm). 1 1/2 pp. Autograph address on the back of the second leaf, postal stamps, red wax seal. At the margins several numbers and calculations by Mme Aupick.
$ 33,768 / 28.000 € (61572)

Apparently, Baudelaire’s mother had expressed some concern about the number of books her son had sent her while moving out of his apartment at quai Voltaire in Paris. He assures her that he has already downsized his books and explains why it is vital for him to keep the books he has sent to her place: "Mais tu es folle, radicalement folle. J'avais trois fois plus de livres, et j'en avais de magnifiques. Je les ai vendus dans le courant de l'année par nécessité. Ceux que tu as vus sont les derniers débris.

Le nom de Castel s'est trouvé sur les caisses, parce qu'il en avait plusieurs chez lui (en gage ; il m'avait prêté de l'argent dessus -- le billet de 100 fr. le prouve) -- et que naturellement je lui ai envoyé ceux qui étaient restés chez moi, en le priant de faire lui-même les emballages. En ce moment-là, j'avais hâte d'envoyer tout cela là-bas, ne fût-ce que pour me sauver de la tentation d'en vendre. C'est ce qui explique trois caisses au lieu d'une. Cela s'est fait successivement. Voilà qui est expliqué. Ainsi tu t'es fait beaucoup de mal pour une pure vision. Cela m'a été fort amer. Quelle étonnante faculté pour se faire souffrir ! Je t'ai envoyé L'Ensorcelée parce que c'est un livre admirable, tu le penseras comme moi, malgré son style chargé et bousculé. Tes remarques sont puériles [...]". Reference: Correspondance, I, p. 525 and annotations..

立即购买

Baudelaire, Charles

französischer Schriftsteller und einer der bedeutendsten Lyriker der französischen Sprache (1821-1867). Eigenh. Brief mit Unterschrift. ohne Ort und Datum [ca. 1857/58]. 8vo. 1 p. Braune Tinte .
$ 5,427 / 4.500 € (81783)

An seinen Kopisten Edmond Laumonier. Adresse auf der Rückseite des zweiten Blattes "Monsieur Laumonier C.B.". „[…] Mais je n’ai aucune intention de me priver de votre obligeance. Seulement, je suis contraint, pour longtemps, de donner plusieurs jours à une affaire plusieurs jours à une autre ! Je présume que j’aurais de l’ouvrage à vous donner lundi soir. Bien à vous C.B.“ Baudelaire bittet Laumonier um Geduld, da ihn eine Angelegenheit mehr Zeit koste. Am Montagabend könne er mit Arbeit rechnen.

Als Kopist lag die Aufgabe Laumoniers darin, die Text ab- bzw. ins Reine zu schreiben. Charles Baudelaire arbeitete mit Edmond Laumonier an der Übersetzung von Edgar Allan Poes Kurzgeschichten. Die Übersetzungen erschienen zunächst in Zeitungen und dann in einem Sammelband unter dem Titel „Histoires extraordinaires“. 1856 publizierte Beaudelaire den 330 Seiten starken Band mit Erzählungen von Poe und machte ihn damit den französischen Lesern in einem längeren Vorwort bekannt. Im darauffolgenden Jahr gab derselbe Verlag weitere Poe-Übersetzung von Charles Baudelaire in einem Band von 440 Seiten heraus. Es folgten die „Aventures d'Arthur Gordon Pym“ im Jahr 1858 und „Euréka“ in 1864, sowie die „Histoires grotesques et sérieuses“ in 1865. Diese Werke von Edgar Allen Poe brachte sein kongenialer Übersetzer dem französischen ublikum näher: Drei Bände mit Kurzgeschichten „Außergewöhnliche Geschichten“, „Neue außergewöhnliche Geschichten“ und „Groteske und ernste Geschichten“, den Roman „Die Erzählung von Arthur Gordon Pym von Nantucket“ und das Essay „Eureka: A Prose Poem“. Charles Baudelaire selbst war einer der bedeutendsten Lyriker der französischen Sprache. Er ist vor allem durch seine Gedichtsammlung „Les Fleurs du Mal“ (Die Blumen des Bösen), eine Sammlung von 100 Gedichten, bekannt geworden..

立即购买

Baudelaire, Charles

French artist (1821-1867). Autograph letter signed. S. l. 1 page in-12.
$ 26,532 / 22.000 € (61427/BN37248)

To Louis Marcelin, artistic director of La Vie parisienne: "Cher Monsieur, Un extrême besoin d'argent me servira d'excuse auprès de vous si je vous reprends les habitations imaginaires, et si je vous prie de les remettre à Julien Lemer qui en fera ce qu'il voudra. - En vérité je n'ai pas de chance auprès de vous. J'espère que je me dédommagerai chez vous par un paquet de poèmes en proses. J'en ai bien une trentaine sur ma table mais ce sont des horreurs et des monstruosités qui feraient avorter vos lectrices enceintes [...]".

立即购买

Baudelaire, Charles

Schriftsteller (1821-1867). Autograph letter signed ("C. B."). O. O. 1 S. auf Doppelblatt. 8vo.
$ 15,075 / 12.500 € (80883/BN52762)

In French, to his publisher Eugène de Broise, advertising the second edition of "Les Fleurs du Mal": "Note for Mr. De Broise, to be given to Mr. Arsène Houssaye, at the same time as the authorization to print the portrait of Bracquemond. 'The portrait of Charles Baudelaire that we offer to our subscribers, drawn and engraved by Mr. Bracquemond, decorates the second edition of the Flowers of Evil, which has just appeared in the bookshop Malassis and De Broise, increased by thirty five new poems'.

Moreover, one must remember that the portrait is not accompanied by the name, and that if it is useless for the volume, it is indispensable for the newspaper". He adds: "Mr. Arsène Houssaye will arrange the advertisement as he sees fit" (transl.). - Somwhat browned and spotty; small tear to one corner (not touching text)..

立即购买

Baudelaire, Charles

frz. Schriftsteller (1821-1867). Autograph letter signed ("Ch. Baudelaire"). [Brüssel. 1 S. auf Doppelblkatt. Kl.-4to.
$ 15,075 / 12.500 € (80884/BN52763)

To the writer Noël Parfait, then editor Michel Lévy's, about his work on the translation of Edgar Allan Poe's "Tales of the Grotesque and Arabesque" and "The Mystery of Marie Rogêt", which Baudelaire considered "un chef-d'oeuvre, une merveille" (Letters): "Mille remerciements! vous me tirez d'angoisse. Toutes les fois que je croirai pouvoir me dispenser de lire une 2e épreuve, j'écrirai sur l'épreuve: M. Parfait relira et donnera le bon à tirer. J'ai reçu d'Honfleur ma grosse édition. J'ai un bon texte sous les yeux.

Quand Marie Roget sera tirée, n'oubliez pas de transmettre les bonnes feuilles à Pauchet, secrétaire de l'Opinion nationale, qui m'a payé le manuscrit et à qui je l'ai repris. - Prière à lui de publier au plus vite. Ce sera une excellente annonce pour le livre. Hier soir pour me soulager du tintouin Marie Roget, je me suis livré à l'ale et au porto, et dans cet état, j'ai écrit à Michel une lettre un peu vive. S'il est offensé, demandez-lui pardon pour moi!" (transl.: "A thousand thanks! You've saved me from anguish. Whenever I think I can dispense with reading a second proof, I will write on the proof: Mr. Parfait will reread it and give me the right one to print. I received my big edition from Honfleur. I have a good text in front of me. When Marie Roget is printed, don't forget to send the right sheets to Pauchet, Secretary of National Opinion, who paid me for the manuscript and from whom I took it back. - Please ask him to publish as soon as possible. It will be an excellent announcement for the book. Last night, to relieve myself of the tintouin Marie Roget, I gave myself over to ale and port, and in this state, I wrote a rather lively letter to Michel [Lévy]. If he is offended, ask him to forgive me"). - Some paper flaws from ink corrosion..

立即购买

已出售

 
Baudelaire, Charles

E. Brief mit U.
Autograph ist nicht mehr verfügbar

Charles Baudelaire (1821–1867), Schriftsteller. E. Brief mit Initialen. O. O. u. D. 1 S. Gr.-8°. – An einen „cher ami“, dem er mitteilt, daß er nun endlich, nachdem er zwei bis drei Stunden zwischen Palais und „Bureau des prisons“ umher geirrt sei, seine Erlaubnis erhalten habe. Er sei von einer Stelle zu anderen und von einem Herrn zum nächsten geschickt worden, da sich niemand zuständig gefühlt habe. Schließlich habe ihm M. Dufaure um des lieben Friedens willen die Erlaubnis erteilt: „[...] Etre allé deux fois aux prisons, avoir été renvoyé deux fois encore à M. Guerton, avoir reçu de M. Guerton cette réponse, que ça ne le regardait plus, mais que ça regardait M. Larousse, attendu que l’affaire allait en Correctionnelle (vous l’ignorez peut-être) – être allé chez M. Larousse qui m’a dit que ça ne le regardait pas, mais que ça regardait le bureau des prisons. Enfin M. [...] Dufaure, de guerre las, m’a octroyé ma permission […]“. – Mit kleinen Randläsuren und papierbedingt leicht gebräunt, sonst wohlerhalten.


Baudelaire, Charles

"Errata pour les Fantômes Parisiens". Manuscrit autographe.
Autograph ist nicht mehr verfügbar

Author's corrections to his poem "Fantômes Parisiens", which was the original title of "Les Sept Vieillards" from the section "Tableaux parisiens" ("Parisian Scenes") of "Les Fleurs du Mal". The poem itself was dedicated to Victor Hugo: "Un matin, cependant que dans la triste rue | Les maisons dont la brume augmentait la hauteur | Simulaient les deux quais d'une rivère accrue, | Et que, décor semblable à l'âme de l'acteur, | Un brouillard sale et jaune indonait tout l'espace, | Je suivais, &c ....... [...]".


Baudelaire, Charles

Lettre autographe signée ("Charles").
Autograph ist nicht mehr verfügbar

To an unnamed addressee, on financial questions and some future travels: "[...] Je considère come sûr que mon malheureux livre [i. e. vol. I of his translation of E. A. Poe] serait fini dans huit jours! - à la condition de rester absolument enfermé. - Il me resterait encore près de trois semaines pour finir les articles arriérés - Caricature, Plans de Drames &c [...] pendant tout le mois de la nécessité de courir sans cesse pour emprunter de l'argent [...] Je saurai donc une fois dans ma vie le résultat d'une claustration absolue d'un mois [...]". - Finally, Baudelaire wrote that he had planned to go to the magazine "Paris" today to get to know when his translation of E. A. Poe would be published. Actually, "Paris" published Baudelaire's own poem "Le Chat noir" and his translation of Poe's short story "Morella" (November 13 and 15).


Baudelaire, Charles

Lettre autographe signée ("Ch. Baudelaire").
Autograph ist nicht mehr verfügbar

To his mother, Madame Aupick: "Je t'ecris très sommairement [...] Mes affaires vont à peu près bien. - Sauf la question terrible des dépenses. - J'ai payé mille francs de dettes urgentes, mais j'ai reçu beaucoup plus, et, comme je suis arrivé à l'état de provincial, je souffre horriblement de cette nécessité de dépenser 20 et 30 francs par jour. Je ne quitterai Paris qu'après avoir résolu la question du Drame, je te récrirai à ce sujet. - Si je n'avais pas été réellement contraint de venir à Paris, je n'y serais pas venu. Ce n'est pas seulement les dépenses qui m'affligent, mais, ce qui est plus grave, l'impossibilité de clairvoyance et de concentration de ma pensée. Je suis étourdi, abruti, abêti; tu sais que j'avais pris l'habitude d'une pensée lente et patiente, l'habitude des journées heureuses. Je ne puis pas, tu le comprends facilement, te développer l'emploi de mes journées, minutieusement. Ce qu'il faut avouer, c'est que dans cette maudite ville, inondée de chaleur, de lumière et de poussière, il faut retourner plusieurs fois chez chaque personne dont on a besoin pour la trouver. Ainsi, le travail a disparu, et mon envie de revenir est excessive - car si les dépenses monstrueuses me tourmentent, il y a quelque chose qui me tourmente bien plus, c'est la fuite des journées sottement employées [...]".


Baudelaire, Charles

Autograph document signed.
Autograph ist nicht mehr verfügbar

A bill of exchange handwritten by Baudelaire, binding himself to pay "On March 1st next, [...] to Monsieur Cousinet, or to his order the amount of one hundred and ninety francs, value received in goods". Baudelaire adds beneath his signature, his own address "17 quai d'Anjou" in his hand, where he lived between 1843 and 1846. Two stamps validating the document, one blind embossed, to the front. To the verso Cousinet transfers his credit, in Paris, 24th February 1844, "value in goods" to Mr. Dehaynin father & son, signing their acceptance as well as a witness signature. - Irregularly trimmed, with some light overall age wear and with few pin holes, one close to the signature although not affecting it. - Louis Cousinet was a Restaurateur at the Tour d'Argent in Paris. Baudelaire used to eat at his restaurant, often with friends and without money to pay his bills. Mr Dehaynin was involved in coal business, supplying lighting and heating in Paris and even in banking.


Baudelaire, Charles

Autograph letter signed „Charles“.
Autograph ist nicht mehr verfügbar


Baudelaire, Charles

Eigenh. Billet mit Unterschrift „Ch. Baudelaire“.
Autograph ist nicht mehr verfügbar